Les contes de la Lune noire
Salut à toi compagnon surfeur, les habitants de la Lune noire te souhaite la bienvenue. Si cet environnement te plaît, n'hésite pas à nous rejoindre ^^


Et si derrière les faits se cachait une autre vérité...
 
AccueilportailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Le festival Le réveil de la Lyre ( avec Elwin, Valentin et Tori O'Riordan) Libre

Aller en bas 
AuteurMessage
Tori O'Riordan
Rodeuse elfe
Rodeuse elfe
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 01/12/2009
Localisation : Ici et ailleurs

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 1500 pièces

MessageSujet: Le festival Le réveil de la Lyre ( avec Elwin, Valentin et Tori O'Riordan) Libre   Lun 21 Déc - 23:06

Pendant sept jours durant, la musique n’allait pas cesser de donner vie à la cité de Lalamnir. C’était une période de grandes fêtes pour tous ses habitants, ceux-ci n’allaient pas s’arrêter pendant ces quelques jours de danser, chanter, raconter des histoires, jouer d’instruments tous plus insolites les uns que les autres,.... On appelait cette période de l’année Le réveil de la Lyre. On célébrait la musique par les plus belles des manières, car elle était la raison de vivre de citadins cultivant des talents lyriques et poétiques depuis tant de siècles. Sa population était très hétéroclite, on pouvait y rencontrer des humains, des vampires, des loups-garous, des nains, des trolls, des gobelins, des demi-géants, des fées et même parfois des Dieux faisaient l’honneur de leur visite au cours de ce festival. Des milliers de curieux accouraient chaque année pour assister à ce spectacle merveilleux.

On y comptait aussi des elfes, reconnus pour leur ouïe sensible et leur souplesse majestueuse, et parmi ces elfes migrateurs, au cœur de La Place de la Lyre, au côté de musiciens surprenants, Tori O’Riordan dansait avec grâce. Son corps se mouvait au rythme d’une musique lancinante, enchanteresse, aux influences orientales. Les cymbales marquaient par à-coup la mélodie, pour inviter les spectateurs à imiter les gestes fins et adroits de l’elfe. A sa ceinture étaient accrochées des breloques qui teintaient sa danse d’un agréable son métallique.

Alors que la jeune elfe venait d’esquisser plusieurs roues à la suite, ses amis ménestrels s’arrêtèrent de jouer et les conteurs de déclamer. Son regard balaya le petit groupe composé d’un Barbare, d’une Magicienne, d’un Nain, d’un Ogre, d’un Ranger, d’un Ménestrel et d’un Voleur. Ils recommençaient encore à se disputer… Impossible de s’entendre, ils ne cessaient de jacasser, de se chamailler, voire de s’insulter. Ils formaient pourtant une bande de troubadours depuis maintenant quelques années, ils auraient dû commencer à se supporter. Tori n’avait rejoint leur groupe que récemment, alors qu’ils étaient à la recherche d’un nouveau membre pouvant remplacer une elfe geignarde à leurs dires. A cette époque, elle avait besoin de gagner des écus, alors Tori avait accepté de les rejoindre. Ils avaient apparemment tout de suite apprécié son caractère tranquille et silencieux, en effet ils gardaient un très mauvais souvenir de leur ancienne compagne d’aventure. Ils voyageaient sous le nom du Naheulband. Malgré leur mésentente coutumière, ils se révélaient assez connus sur Terralunae, ils comptaient beaucoup de fans, et c’était une chance pour Tori, petit à petit elle gagnait elle aussi en réputation.

Aujourd’hui, avait lieu leur premier concert en plein air de la saison, et même si parfois ses acolytes avaient le don de l’agacer, elle essayait tant bien que mal de profiter de l’ambiance festive environnante. Toutefois, quand le Nain menaça de déchirer les pages du livre de sorts de la magicienne, elle ne put s’empêcher d’intervenir, provoquant par la suite un blanc général. Les mains sur les hanches et le regard dur, elle s’exclama vivement :

« Mais c’est pas fini ? Vous faîtes fuir tous nos spectateurs ! »

_________________


Dernière édition par Tori O'Riordan le Mar 12 Jan - 3:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leshorizonsdepokah.over-blog.fr/
Elwin Sezni
Le Grand Méchant Loup
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 01/12/2009
Age : 25

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 1570 pièces

MessageSujet: Re: Le festival Le réveil de la Lyre ( avec Elwin, Valentin et Tori O'Riordan) Libre   Dim 27 Déc - 19:18

Lassé des histoires et des petits disputes qui animaient sa meute de loups-garous, Elwin Sezni avait profité d'un moment d'inatention pour s'eclipser et profiter d'une promenade pour se changer les idées. Ses compagnons, même si chacun avait un caractère propre à lui-même, étaient de braves gens sur qui l'on pouvait compter, mais parfois leurs chamailleries l'exaspérait. Et dans ces moments-là, plutôt que de tenter de s'interposer inutilement, le Grand Méchant Loup préferait entamer une balade à pieds à travers la ville, sans prévenir le reste de sa meute qui, de toute manière, était habitué à ses départs soudains. Etant situés non loin de la ville de Lalamnir, Elwin se rappela du fameux festival qui devait se tenir sur la Place de la Lyre durant la semaine, et prit route pour cette dernière dans l'espoir de s'amuser un peu.

C'est donc dans un paysage animé et musical que le jeune homme arriva, se mélangeant à toutes les espèces que pouvait compter la population. Son regard bleuté se promenait tour à tour sur les musiciens aux instruments plus originaux les uns que les autres, des chanteurs plus ou moins talentueux, des danseurs amusants, le tout dans une ambiance festive et joyeuse. Elwin appréciait beaucoup la cité de Lalamnir, rassurante à sa façon, qui parvenait si bien à faire fuir tous ses problèmes pour laisser place à la joie de vivre. Le lycan s'installa sur une sculpture de pierre, non loin de quelques troubadours pour sortir son calepin et son crayon, et se mit à faire les esquisses des quelques personnages particuliers qui l'entouraient. Il n'était pas un grand dessinateur, il se débrouillait, c'est tout, et crayonnait pour le plaisir de faire glisser sa mine sur le papier.

Ses coups de crayons furent interrompus par une toute nouvelle activité qui semblait attirer les voyageurs à se réunir, faisant taire l'espace de quelques minutes conteurs et musiciens. Elwin leva la tête en constatant un attroupement se réunir autour d'une troupe qui, d'après les encouragements des spectateurs, semblait être connue. Le jeune homme referma son cahier pour se redresser et s'agripper à la sculpture qui lui faisait office de siège pour grimper au sommet et obtenir ainsi une meilleur vue d'ensemble sur les activités de la place. De sa hauteur, il pu apercevoir des musiciens talentueux jouaient de leurs instrusments respectifs, de différentes espèces, et plus particulièrement une jeune elfe qui accompagnait cette mélodie d'une danse gracieuse et orientale, aux déhanchements souples et enjoliveurs. Le loup-garou soupira d'admiration en posant son menton entre ses mains, comprenant pour quelles raisons cette troupe attirait tant la foule. Le Grand Méchant Loup voulu commencer à dessiner le groupe qui animait si bien la place, mais finit par remarquer que la danse majestueuse de la demoiselle avait cessé, ayant pour effet de renvoyer la plupart de ses spectateurs à leurs activités personnelles. Etonné, le jeune homme rangea son crayon derrière son oreille et referma son calepin, pour descendre agilement de sa statue de pierre et attérir au sol, profitant de la division de la foule pour arriver jusqu'aux ménestrels qui s'étaient mis à se disputer comme des chiffoniers. Cette situation lui rappela vaguement l'état dans lequel il avait laissé sa meute pour prendre l'air, à voir ces gens jacasser de la sorte. Ces enfantillages semblaient agacer la jeune elfe qui les sermonna, les mains sur les hanches.


-Mais c’est pas fini ? Vous faîtes fuir tous nos spectateurs !

Elwin Sezni eût un petit rire en voyant ainsi la danseuse essayer de rétablir l'ordre parmis ses compagnons. Alors que la plupart des voyageurs s'étaient éloignés une fois la musique interrompue, le loup-garou continua d'observer la troupe se regarder tour à tour, dans un long silence engeandré par l'intervention de l'elfe. Il souria en s'adressant à la troupe de troubadours.

-Est-ce que cette petite confrontation faisait parti du spectacle ? Je préferais tout de même vous voir jouer...

Son regard vint ensuite se poser sur la jeune femme.

-Et danser. Je trouve cela dommage d'interrompre votre concert pour quelques querelles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tori O'Riordan
Rodeuse elfe
Rodeuse elfe
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 01/12/2009
Localisation : Ici et ailleurs

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 1500 pièces

MessageSujet: Re: Le festival Le réveil de la Lyre ( avec Elwin, Valentin et Tori O'Riordan) Libre   Mer 6 Jan - 1:35

Tori voyait les gens s’interroger autour d’eux, se demandant sans doute pourquoi ils avaient arrêté de jouer si brutalement. Ses compagnons maugréèrent d’abord quelques timides excuses, mais le nain, au caractère assez renfrogné, ne put s’empêcher de s’exclamer :

"Tout ça c’est la faute de la magicienne, elle n’est pas en rythme, elle gâche tout !"

La magicienne ayant elle aussi un caractère bien trempée, lança un regard noir au nain, alors qu’elle ramassait les pages de son grimoire qui étaient tombées par terre. Tori s’attendait à la voir s’énerver de nouveau, mais la magicienne restait figée devant une feuille de son livre, elle la prit dans la main, souriante, et murmura :

"J’ai peut-être fini par trouver un sort à ta mesure…"


Tori jeta un rapide coup d’œil au sort qui l’intéressait et ne put retenir un sourire. Il y était écrit « comment se débarrasser rapidement des cafards qui envahissent votre maison ».
Toutefois, l’attention du petit groupe fut détournée par l’intervention d’un spectateur. Il s’était avancé vers eux en toute discrétion, même Tori trop préoccupée par cette dispute interminable ne l’avait pas remarqué. Quand il s’adressa à eux, il avait le sourire, ces enfantillages avaient dû l’amuser…

"Est-ce que cette petite confrontation faisait parti du spectacle ? Je préférais
tout de même vous voir jouer..."

Il se tourna ensuite vers Tori, qui ne montrait que peu d’émotions, paraissant assez indifférente à cette situation.

"Et danser. Je trouve cela dommage d'interrompre votre concert pour quelques querelles..."

Mais le nain et la magicienne recommençaient déjà à se disputer, le premier voulant dérober la page du sort à la seconde. Bien sûr le barbare ne pouvant supporter ces deux là leur donna à chacun d'eux un coup avec le manche de sa guitare, ce qui n’arrangea pas les choses… La jeune Elfe soupira très fort puis elle finit pas répondre à l’inconnu :

"Hélas,non ces querelles incessantes normalement ne font pas partie du spectacle… Je crois que c’est terminé pour le moment… Vous pourrez revenir plus tard, peut-être que dans une heure ils auront épuisé leur flot d’insultes."

Le jeune humain qui parlait à Tori regarda celle-ci ramasser ses affaires (son sac à dos, sa flûte et son équipement d’archère), tout en chantonnant le début d’une des compositions du groupe. La mélodie entêtante, se répétait en écho dans les pensées de l’Elfe, et les paroles lui revinrent naturellement à l’esprit. Elles parlaient de son peuple, de leur forêt, de ses richesses, en réalité de tout ce qui lui manquait.

«Ils sont fiers, ils sont élancés
Comme les arbres de leur forêt
Blanche est la feuille où court leur trait
Les elfes de GreenElven…
»

Elle s’arrêta de chanter en repensant à Wang Mushu, son compagnon de tous les jours. Il était parti en quête de nouveaux livres traitant de l’histoire de Lalamnir. Il commençait à se faire tard, il ne devait encore une fois ne pas voir le temps passé, le nez plongé dans un roman du temps où les Dieux passaient plus de temps parmi les populations mortelles, que juchés dans les nuages… Elle décida donc de faire un tour des librairies alentours pour rejoindre son ami. Elle ne prit pas la peine de prévenir le Naheulband, de toutes façons ils ne remarqueraient même pas son absence, et puis elle n’avait pas envie de prendre part à leurs chamailleries.

L’étranger observait toujours la petite bande, et Tori remarqua le carnet à dessins qu’il tenait en main.

« J’abandonne, je vais retrouver quelqu’un. J’espère que vous trouverez d’autres sujets d’inspiration. »

_________________


Dernière édition par Tori O'Riordan le Sam 9 Jan - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leshorizonsdepokah.over-blog.fr/
Valentin

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 08/01/2010

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 200 pièces d

MessageSujet: Re: Le festival Le réveil de la Lyre ( avec Elwin, Valentin et Tori O'Riordan) Libre   Ven 8 Jan - 4:10

Valentin arriva à Lalamnir un peu en catastrophe, il observa les environs... Tout resplendissait de couleurs. S'il s'écoutait, il retirerait cette cape grisonante pour faire éclater du rouge, du vert, du jeune et toute la panoplie des couleurs, mais surtout il ne voulait surtout pas que sa présence se remarque... Il laissa ses oreilles le guider en écoutant le vent comme lui avaient appris les nymphes... Ah quelles ravissantes créatures ces nymphes d'aileurs. Il se revoyait dans leurs bras, elle qui ébouriffaient ses cheveux, lui qui dormait tout contre elle. Quoi demander de mieux? Il espérait que le spectacle n'était pas terminé, surtout que Tori O'Riordan était dans les environs...

Il se demanda comment la trouver, on lui avait dit qu'elle jouait dans un groupe et que comme elle était la seule elfe de ce groupe, elle ne serait pas difficile à reconnaître. Cependant Valentin était très feignant parfois... La lassitude l'emporta sur toute la manoeuvre clandestine qu'il s'était imposé. Il emprunta un mégaphone à un vendeur, puis courut aussi vite qu'il put en criant le prénom de l'elfe à chacun de ses déplacements comme un fou. Son rire succédait à chaque apppel. Il adorait embêter le monde. Le vendeur ne le poursuivrait pas dommage... il adorait vraiment tout chambouler... Son don naturel renforçait encore plus ce caractère... Une fois grimpé en haut d'un mat à l'aide de ses bras tel un singe, il hurla encore le nom de l'elfe. Voyant que des gens voulant écouter de la musique râler, il descendit... Les gens se crurent débarrasser de lui... Grossière erreur, car il se mit à chanter du plus faux qu'il put. Les pauvres oreilles présentes furent massacrées. Un homme assez grand qui tenait un calepin leva la tête vers lui pendant que tout le monde rouspétait.

Valentin était déjà parti... Il courait toujours, il riait en réfléchissant à son prochain jeu... Une envie le démangeait de sortir une flèche et de viser des cibles devant lui. Les conseils de Dana étaient clairs, il devait limiter ses interventions du mieux qu'il pouvait.. Du mieux ... cela signifiait pas durant cette semaine. Alors qu'il s'en retournait au centre de la ville, des enfants le montrèrent du doigt. Il ne put résister à la tentation de se pavanner comme un paon... "Quel drôle d'énergumène " disait-on autour de lui. "Où sont ses parents". Eroemas souriait, quand il croisa à nouveau l'homme qu'il avait aperçu quelque temps plus tôt.


Dernière édition par Valentin le Jeu 14 Jan - 3:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elwin Sezni
Le Grand Méchant Loup
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 01/12/2009
Age : 25

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 1570 pièces

MessageSujet: Re: Le festival Le réveil de la Lyre ( avec Elwin, Valentin et Tori O'Riordan) Libre   Sam 9 Jan - 1:14

Les autres musiciens continuèrent à se disputer, la situation était plutôt comique, en particulier lorsque l'un des membres asséna aux deux agités un coup à l'aide de sa guitare pour les calmer. L'Elfe poussa un profond soupir ennuyé à l'écoute de ces nouvelles chamailleries dont elle semblait plutôt habituée, avant de répondre à Elwin.

"Hélas, non ces querelles incessantes normalement ne font pas partie du spectacle… Je crois que c’est terminé pour le moment… Vous pourrez revenir plus tard, peut-être que dans une heure ils auront épuisé leur flot d’insultes."

Le jeune homme souria d'amusement, tandis que la jeune femme s'occupait de ramasser ses affaires, notamment une flûte et tout un équipement d'arc et de flèches. Rien d'étonnant, partant du fait établi que le peuple des Elfes était réputé pour faire les meilleurs archers. Celle-ci chantonnait également les paroles d'une chanson, certainement une oeuvre de son groupe, qui relatait justement des qualités de ces créatures ainsi que du lieu où celles-ci vivaient, le tout dans une sonorité à la fois douce et mélancolique, contrastant de loin avec les querelles des autres personnages de la troupe et leurs reproches. Malheureusement, elle finit par s'interrompre, avant de s'éloigner des musiciens auprès desquels elle ne se donna pas la peine de les prévenir de son départ, ne voulant certainement pas se mélanger aux disputes de ses compagnons. En passant à côté d'Elwin, la jeune Elfe s'adressa à ce dernier.

"J’abandonne, je vais retrouver quelqu’un. J’espère que vous trouverez d’autres sujets d’inspiration."

Sur le coup, le lycan s'étonna de la remarque de la demoiselle, avant de se rendre compte de son calepin tenu sous son bras. Il était en train de dessiner du haut de sa statue, jusqu'à ce que les histoires du groupe se mettent à attirer son intention et l'obligent à descendre de son sommet pour se renseigner. Elwin retira son carnet et jeta un coup d'oeil à l'esquisse qu'il avait crayonné.

-Oh, ne vous en faites pas pour cela, je n'étais pas venu dans l'idée de faire du dessin de toute manière. Les festivités du Réveil de la Lyre sont suffisemment attrayantes !

Le loup-garou fit un bout de chemin en compagnie de l'Elfe, à travers les différentes animations que pouvait proposer le festival, puis la salua pour repartir de son côté. Se mêlant aux foules joyeuses et bruyantes, Elwin profita de l'atmosphère pour le moins festive de la place. Lalamnir était bien la seule ville à dégager autant de bonheur et de gaieté, bien loin de tous les tracas quotidiens et les dangers que présentaient les autres cités. Alors qu'il promenait son regard bleuté sur les personnes qui l'entouraient et chargées d'occuper la galerie, il finit par se poser sur un jeune qui, sans doute occupé à la même chose, manqua de le heurter. Elwin Sezni mit une main devant lui pour la poser sur l'épaule de l'enfant qu'il distingua difficilement, car enveloppé dans une longue cape grise, et se basa sur le visage et la taille pour appuyer l'hypothèse qu'il s'agissait bien d'un enfant. Le jeune homme s'abaissa légèrement en lui adressant un petit sourire.

-Eh bien, mon bonhomme, tu devrais regarder où tu vas ! Est-ce que tu cherches tes parents ?

Le petit répliqua, d'une voix enfantine, qu'il était à la recherche d'une Elfe du nom de Tori O'Riordan, apparement chanteuse du groupe Naheulband. Elwin fit rapidement une analogie avec la jeune femme qu'il avait vu en compagnie de musiciens, se disant qu'il s'agissait assurément de la fameuse Tori. D'un naturel serviable, le loup-garou se proposa à l'accompagner jusqu'à elle, sachant dans quelle direction cette dernière s'était rendue avant qu'il ne la quitte, quelques minutes plus tôt. Guidant l'enfant au milieu des foules, et de quelques personnes qui lui jetaient de curieux regards, Elwin fit l'itinéraire inverse pour revenir sur ses pas et suivre le chemin que la jeune Elfe avait pu parcourir. Heureusement pour lui, ses yeux purent reconnaitre la chevelure claire de la jeune femme au loin, et l'appela par le nom que lui avait suggérer le garçon, ayant pour effet de stopper sa démarche pour la forcer à se retourner. Le lycan traversa les mètres de distance qui les séparait en présentant l'enfant à la cape grise.

-Il faut croire que je ne peux plus me passer de vous ! En réalité, ce garçon semble vous chercher partout à travers la Place de la Lyre, aussi ais-je jugé bon de vous l'enmener.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tori O'Riordan
Rodeuse elfe
Rodeuse elfe
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 01/12/2009
Localisation : Ici et ailleurs

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 1500 pièces

MessageSujet: Re: Le festival Le réveil de la Lyre ( avec Elwin, Valentin et Tori O'Riordan) Libre   Sam 9 Jan - 19:27

Elle laissa donc sur ce fait le jeune homme à ses occupations. Elle marchait vite, fidèle à ses habitudes, les sens tout aiguisés afin de retrouver le dénommé Wang Mushu. Elle regardait dans toutes les directions, et au bout d’un moment finit par le repérer au loin, en train d’écouter les histoires d’un vieux conteur. Elle s’apprêtait à courir le rejoindre, mais elle entendit qu’on l’appelait. Elle vit alors l’inconnu de tout à l’heure courir vers elle. Il était insolite de par sa manière de s’habiller, assez sérieuse, en contradiction avec ses cheveux décoiffés dans lesquels il passa rapidement la main en s’arrêtant devant elle.

- Il faut croire que je ne peux plus me passer de vous ! En réalité, ce garçon semble vous chercher partout à travers la Place de la Lyre, aussi ais-je jugé bon de vous l'emmener.


Tori O’Riordan remarqua qu’il avait l’air d’être une personne très courtoise, et elle appréciait cette politesse réservée. Automatiquement, elle baissa la tête et posa deux doigts sur les lèvres en signe de remerciement. Elle avait tellement l’habitude de respecter certains signes de reconnaissance qu’elle avait appris dans la forêt elfique, qu’elle oubliait parfois que tous les êtres humains n’avaient pas connaissance de ce langage gestuel. Aussi, se corrigea-t-elle.

- Merci monsieur… en vérité, je ne connais pas votre nom.


Par ailleurs, elle était étonnée d’apprendre que ce garçon la cherchait ; elle n’avait aucune idée de ce qu’il pouvait bien lui vouloir. Elle se retourna un instant pour vérifier que le Panda géant était toujours attentif au conteur, puis rassurée de le voir toujours obnubilé par ses histoires, elle reposa son regard sur l’enfant. Il cachait la moitié de son visage, l’idée de ne pas distinguer ses yeux gênait Tori. Elle continua à son attention :

- Que se passe-t-il ? Voulais-tu assister à un de nos concerts jeune humain ? Si c’est cela, je m’en excuse mais nous en avons déjà terminé pour aujourd’hui.

C’est alors que derrière elle, un personnage, plutôt colossal d’un point de vue physiologique, et absolument insolite dans n’importe quelle situation, s’avança d’un pas lourd et lent. Il surprit la jeune elfe en déclarant de loin :

- Ne sois pas aussi froide Tori ! Cette elfe que vous voyez là est toujours ainsi, à mon avis un brin trop distante avec ses pairs.

Il disait ceci avec tendresse, et on lisait dans son regard beaucoup d’attention envers son amie. Une fois plus près d’elle, il lécha sa main gauche pour la taquiner, mais elle le repoussa gentiment.

- Si nous allions nous promener tous ensemble au jardin des esthètes ? Il y a tant de choses à découvrir. Si vous ne connaissez pas encore très bien Lalamnir, c’est la première chose à visiter ! Nous pourrions évidemment discuter tout en contemplant les fabuleuses œuvres d’art que constituent ces drôles de sculptures végétales.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leshorizonsdepokah.over-blog.fr/
Valentin

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 08/01/2010

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 200 pièces d

MessageSujet: Re: Le festival Le réveil de la Lyre ( avec Elwin, Valentin et Tori O'Riordan) Libre   Jeu 14 Jan - 4:14

Lorsque l'homme accepta de le conduire à travers toute cette foule, le demi-dieu lui sourit puis se laissa conduire mais une envie folle le prenait de dépasser cette allure plus molle que celle qu'il avait auparavant. Il avait hâte de croiser Tori, oui vraiment. Ses doigts serraient sa cape comme s'il craignait qu'elle ne se soulève. Il repensa aux paroles de cet homme, il semblait si gentil. Valentin, se dit qu'il ferait un geste pour lui, pour le remercier de cette aide si profitable, mais plus tard... Il avait les idées bien de trop occupées..Il fit bouger ses doigts tout en massant sa gorge, il était vraiment très impatient. Quand il vit une elfe, il ne fit d'abord aucun lien puis quand elle lui parla du concert, il bondit sur le coup. La joie se lisait sur son visage. Il saisit la main de l'homme et lui serra ou plutôt secoua sa main dans tous les sens. Il répéta ses remerciements à quatre reprises très rapidement puis remit un bouquet à l'homme en lui disant d'en faire cadeau à sa cavalière.

Le ton sec de Tori n'entacha pas la bonne humeur de Valentin qui fit un beau sourire, puiis sautilla sur place joyeusement sur un pied. Cela lui semblait impossible de retrouver une personne ainsi, il voulait la retrouver seul sans les pouvoirs illustres de sa mère. Apprès tout, il était un demi-diieu tout de même. Quand il vit une masse noire et blanche approchait, il s'avança. Lorsqu'il dit parla du fait qu'elle avait mis de la distance. Valentin décida de se lâcher une bonne fois pour toute, il en avait assez de se contenir. Il sauta dans les bras de Tori en disant :

- J'ai cru que j'allais abandonner, tu étais difficile à trouver. L'ours a raison, rejoins moi là bas, au jardin, je t'attendrai et surtout ne sois pas en retard. Je n'aime pas qu'on me fasse attendre. Ciao ah oui au fait encore merci monsieur et (il se tourna vers Tori en prenant une grosse voix) ne sois vraiment pas en retard ou il t'en cuira.

Il se détacha de Tori aussi rapidement qu'il s'était rapproché. Prenant le pas de course, il n'attendit pas de réponse et s'amusa à surprendre les passants à son passage. Il emprunta un violon à un musicien qu'il rendit après avoir joué une note puis s'éloigna en courant. Une fois loin, il prit le mégaphone :

-Crie, j'entendrai ta voix et ...tu entendras la mienne alors nous pourrons parler sans tout ce bazar pour nous déranger.

Un homme voulut le rattrapper, mais il sauta, atterrit sur ses mains, prit appui puis réatterrit plus loin avec l'agilité d'un singe. Il trouvait les joies de la marches particulièrement intéressantes, bien que dans son dos ses ailes commençaient à sérieusement le gratter. Dans une ruelle, il s'isola, respira. Dans son dos on pouvait voir à travers sa cape ses deux ailes. Il se mit sur la pointe des pieds. Une fois ses yeux clos, un halos l'envahit, il prit sa forme d'adulte et se rendit à ce jardin. Les femmes se retournaient à son passage sans qu'il eut pour elle le moindre regard. Il n'aimait pas cette apparence, il ne lui arrivait que des tuiles ainsi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le festival Le réveil de la Lyre ( avec Elwin, Valentin et Tori O'Riordan) Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le festival Le réveil de la Lyre ( avec Elwin, Valentin et Tori O'Riordan) Libre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un réveil difficile - Terminé
» Festival de films de Jacmel a portee internationale
» Le réveil du chat
» FESTIVAL du jeu a istres
» Festival des Harmonies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les contes de la Lune noire :: Les coulisses du forum :: Les archives des contes de la lune noire-
Sauter vers: