Les contes de la Lune noire
Salut à toi compagnon surfeur, les habitants de la Lune noire te souhaite la bienvenue. Si cet environnement te plaît, n'hésite pas à nous rejoindre ^^


Et si derrière les faits se cachait une autre vérité...
 
AccueilportailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quéte de Flocon (Nyrwin-Eylun-Louis-Tori)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nywin Kinyam
Vive Thor,à la vie à la mort !
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 06/12/2009

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 300 pièces

MessageSujet: Re: Quéte de Flocon (Nyrwin-Eylun-Louis-Tori)   Sam 26 Juin - 14:51

Nywin chercha des yeux l'origine de ce son qu'il savait appartenir à son bien aimé dieu, c'était comme si une étoile avait brillé. Cela lui donnait de l'espoir. Pour montrer qu'il avait entendu, il se cabra et bougea ses pattes antérieures en faisant virevolter un peu de neige dans les alentours. Décidément le centaure appréciait le peuple des elfes quand Eylun l'avait retenu, il lui avait envoyé un regard fraternel. Pour lui, le peuple des elfes resterait son peuple. Alors qu'ils abordaient une montée particulièrement ardue, Nywin se retournait de temps à autre. Parfois un des cailloux venaient à rouler derrière lui, il avait peur de gêner la progression de l'elfe. Alors qu'il se retourna, il sut de sitôt ce que serait la prochaine épreuve....

Le centaure se tint prêt à faire sa technique de prédilection : la charge. Il rapprocha chacune de ses pattes puis se propulsa à pleine vitesse vers Thjalfi. Son adversaire disposait de nombreux atouts, il connaissait sa manière de combattre pour l'avoir vu au Manoir... Nywin ne connaissait rien de lui, sinon son nom... C'était donc avec une appréhension de plus en plus vive qu'il se jeta dans le combat. Il donnerait tout e qu'il avait sans hésitation pour son dieu tout en jetant un regard vers l'elfe. Quand elle avait usé de sa magie, il avait trouvé cela d'une rare beauté, il voudrait la voir juste après son combat. Bientôt on pourrait l'accusait de préférer la compagnie des elfes à celle des autres, oui il l'acceptait. C'était un des peuples avec lequel il avait partagé la culture, assez pour se croire lui même elfe. Arrivé près de son assaillant, il sauta par dessus lui en veillant à lui balancer un amical coup de sabot au passage. Ensuite comme il savait q'il ne saurait pas occis par ce coup qui ne devait être qu'une pichenette pour lui, il lui fit face.

- Thor, à la vie à la mort !!!! Au nom de ce dieu que je sers, je te défie Thjalfi ! Viens à moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eylun Draconae

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 29

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 400 pièces d'or

MessageSujet: Re: Quéte de Flocon (Nyrwin-Eylun-Louis-Tori)   Sam 26 Juin - 20:08

Après cette épreuve, Eylun faillit flancher, à cause de sa blessure à la hanche. Quelle idée, aussi, de traverser la vague de neige comme ça...mais ce n'était pas terminé, il ne fallait pas qu'elle laisse tomber.

Elle irait, jusqu'au bout. Elle avait pris le risque, elle voulait assumer. Voir jusqu'où elle pouvait aller.

Alors maintenue par sa seule volonté, elle mit un pied devant l'autre, grimpant la montagne, suivant le centaure, sans rien dire, économisant son souffle. Si seulement elle avait un pouvoir de guérison ou n'importe quoi >_< Mais bon, Eylun était un peu comme ça : on fonce dans le tas, et si on a un problème, on improvise.

La mentalité combative qu'elle avait autrefois revenait, et guidait à nouveau ses gestes. Quelque part, Eylun ne regrettait pas de récupérer cette force-là qu'elle avait autrefois...même si elle avait changé, sauf dans son fond. Autrefois, on peinait pour l'approcher. Elle repoussait tout le monde, quiconque essayait de l'amadouer, elle avait horreur de tous ces hommes qui se pavanaient comme des paons pour se mettre une femme sous le coude. Elle avait vraiment un sale caractère. Une fois, quelqu'un avait essayé, elle lui avait aussitôt mit son épée sous la gorge, en lui envoyant carrément un "va donc te pavaner ailleurs, tu ne m'intéresses pas. Rôde encore une fois autour de moi et je te fais passer de l'"autre côté", c'est clair ?".

Genre "je te tue", quoi. Et les yeux d'argent, ça accentuait l'effet. Disons qu'elle avait souvent réagit comme ça car elle avait l'impression d'être prise pour une animale, quoi, une créature dénuée d'intelligence, de raison. Et ça, elle ne supportait pas. Même aujourd'hui. Dans cette seconde vie. Il était déjà arrivée à Eylun de baffer quelqu'un, un inconnu, qui l'avait approchée d'un peu trop près >__>"...

Aujourd'hui, elle n'était plus vraiment comme ça, mais à certains moments, il lui arrivait d'être assez...violente, tant dans ses paroles que dans ses mouvements...en gros, fallait pas trop la titiller XD

De toute façon, les hommes, maintenant, elle s'en méfiait. A présent qu'elle se souvenait de tout, de cet homme qui avait essayé de l'avoir pour lui, qu'elle l'avait refusé comme les autres, voir en pire car il insistait, il avait décidé de la vendre à la mort, histoire qu'elle ne s'éprenne surtout pas d'un autre homme...
L'elfe redoutait de revivre ce jour. Du coup, à la moindre avance, elle hésitait, beaucoup.


***Tous des jaloux vaniteux machos et égoïstes >_<" Si jamais il est encore en vie...que je le reconnais, je lui ferais payer tout ce qu'il m'a fait subir...dans ma première vie...si jamais il m'offre une revanche, je la prendrais...***

Elle sortit de ses sombres pensées en captant un regard du centaure, elle lui rendit son expression, cela l'apaisait déjà un peu.

Elle oublia ainsi son passé, ce qui avait causé sa mort, et sa réincarnation...

Le centaure et elle finirent par arriver sur une large plaine immaculée, où les attendaient trois personnes. L'unes d'elles attaqua le centaure, qui fonça, Eylun allait l'appuyer, se disant qu'il valait mieux s'occuper des adversaires les uns après les autres, mais sentit un regard sur elle.

Elle se retourna, ses longs cheveux flottant derrière elle, et son regard un peu dur croisa celui d'un gladiateur, évidemment plus haut et plus large qu'elle.

Eylun le toisa longuement, et n'aima pas son regard. Si bien qu'elle lui en envoya un bien froid. L'elfe n'avait pas trop changé sur ce point-là, elle avait toujours aussi mauvais caractère XD même si c'était plus tempéré qu'auparavant.
Parce que le regard de "zut, c'est une femme", ça, elle n'aimait pas. Pour qui il se prenait ?! Qu'il était un serviteur d'un dieu, il était invincible, intouchable ? Qu'il avait une très forte constitution, qu'il allait forcément la vaincre d'une pichenette ?

Rien que ces pensées qui la mirent de sale humeur XD la firent se redresser, oubliant momentanément la douleur de sa blessure, qu'elle avait bandée en enroulant sa cape bleue dessus, faute de moyen.

Elle sortit direct son arme, d'un geste vif, rapide, précis, avec un regard bien du genre "je vais te tuer". Bon, elle n'allait peut-être pas aller jusque-là, mais bon, son air pourrait presque le signifier XD


***Ma force vaut autant que celle d'un homme, ABRUTI !! >_<" Je vais lui montrer qu'il ne suffit pas d'être une montagne de muscle pour gagner...***

Bon, évidemment, elle se doutait que ça n'allait pas être simple, il s'agissait des serviteurs d'un dieu, après tout. En plus qu'il y en avait un troisième qui pourrait attaquer à n'iporte quel moment. Eylun le surveillerait, histoire d'au moins parer la première offensive de sa part. Et en plus, elle était déjà blessée, elle n'avait donc pas toute sa force en jeu.

Elle se concentra. Reprendre sa mabière de combattre d'avant, ressemblant parfois à une danse de la mort...

Elle devait faire attention. Ne pas trop se recevoir de coups, sinon, affronter le troisième serviteur deviendrait compliqué...enfin, si elle perdait, au moins aurait-elle réussi à arriver jusqu'ici, ce qui était déjà pas mal, selon elle.

Elle s'avança vers le gladiateur, sans peur, le regard déterminé, puis d'un mouvement brusque du bras, tout en faisant un signe pour invoquer sa magie, elle annonça seulement :


- Sylphe.

Comme projeté de ce qu'elle demandait mentalement, la neige devant elle fut comme brusquement soulevée par du vent, percutant de plein fouet le gladiateur, tel un puissant fouet géant s'abattant sur sa victime.

Eyun profita de cette seconde de surprise pour se ruer au travers de son rideau de neige qui retombait, bouchant la vue, pour toucher le gladiateur de son épée, au niveau de sa hanche, pour le moment l'endroit qu'elle pouvait atteindre, tâchant sa lame, par la même occasion, et de ressortir, reparaître plus loin, tandis que la neige finissait de retomber, refaisant voir le gladiateur.

L'elfe se tint bien droite, face à face, prête à en découdre, sachant très bien que, vu qu'il était très résistant, cette blessure qu'elle lui avait infligée ne suffirait pas pour le faire flancher. Disons qu'il s'agissait juste d'une entrée en matière...Eylun n'avait pas peur d'affronter plus gros qu'elle XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thor
Fils d'Odin et dieu du tonnerre
Fils d'Odin et dieu du tonnerre
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 06/01/2010
Age : 30
Localisation : Dans mon manoir!

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 600 prières

MessageSujet: Re: Quéte de Flocon (Nyrwin-Eylun-Louis-Tori)   Ven 2 Juil - 19:00

Thjalfi n'était pas le serviteur personnel de Thor pour rien. En plus d'être d'être un bon guerrier au corp a corp, il avait la capacité de se déplacer aussi vite que la foudre ce qui en faisait le meilleur des messagers nordiques. Les rumeurs racontaient même qu'il était capable de battre Hermés a la course, mais elles ne sont pas vraiment précises. Thjalfi était un viking mince, élançé et plutôt solide. Il se battait peu, car étant toujours d'un naturel enjôleur et plutôt fêtard, il évitait tout les entraînements pour aller s'amuser ou boire, ou encore séduire les jeunes immortelles comme lui. Aujourdhui, Il était parfaitement décidé a se battre sans pour autant être totalement sérieux. Il connaissait Nyrwin pour sa fougue au combat, et ce n'était pas rien si Thor l'avait fait chef de sa garde personnelle avant qu'il ne deviennent amnésique. D'ailleurs, le centaure fonça sur Thjalfi qui ne bougea pas d'un centimétre quand il lui sauta par-dessus pour lui donner un léger coup de sabot, surement pour le tester. Le viking éclata de rire, rire qui ne put même pas le suivre quand il se déplaça a grande vitesse. Thjalfi était rendu a l'autre bout de la plaine neigeuse en un rien de temps qu'il n'en faut pour le dire alors que son rire continuait de résonner a l'endroit ou il se trouvait quelques secondes plus tôt. Il plaça ses mains sur ses hanches, et se retrouva bientôt a quelques métres de Nyrwin en un battement de cil.

- Thor, à la vie à la mort !!!! Au nom de ce dieu que je sers, je te défie Thjalfi ! Viens à moi !

-AH AH AH, Je n'en attendais pas moins du célébre centaure préféré du Tout-Puissant!! Prépare-toi, car je ne te ferait pas de cadeaux, par Thor!!!

A peine la phrase retentissait encore dans l'air, Un glaive fit un mouvement circulaire vers Nyrwin dans le but de lui trancher la tête, bientôt suivit d'un coup de pied vers l'estomac du centaure. Tout ça en trois secondes, et le viking fut de retour a sa place, levant le pouce en direction du centaure en espérant qu'il n'allait pas flancher pour si peu.

Ollivan Holl était un des plus grands gladiateurs d'Hanvals. La foule scandait son nom jours aprés jours, car il était le célébre Faucheur du Nord, l'incroyable éventreur de dragons, l'invincible Nordique. Ollivan ne s'était jamais crut au-dessus de tout le monde, car il savait bien qu'il n'était en rien invincible. Par contre, il croyait de tout coeur que son dieu, Thor le tout-puissant, était vraiment Invincible. Dans toute sa carriére, Ollivan n'avait affronter que trés peu de femmes. Ce n'est pas qu'il les pensaient trop faible pour se battre, c'est juste qu'avoir un jolis minois en face de lui pendant qu'il se battait cela le déconcentrait énormément. Tant pis, il ferait avec. Le Gladiateur mesuraient dans les deux métres vingt, torse nu dans la neige, un large anneau d'or glisser a une de ses oreilles et une épée légendaire accrochée a son dos. Ses muscles saillant contrastaient avec sa tête d'enfant qui était aussi douce et aimable que votre tante Germaine a noël (XD). Ollivan fut éttonner par la fierté de l'elfe qui lui faisait face, et surtout par froideur a vous glacer le sang, avec un air de massacre super réaliste. Le gladiateur se contenta de la saluer comme le faisait chaque gladiateur avant un combat dans l'aréne. Il lui souriait même, essayant de sympathiser. Il n'était pas ici pour la tuer, juste pour la tester. Mais bon, il n'allait pas y aller de main morte. L'elfe ouvrit le bal avec sa magie, alors qu'Ollivan la regarda avec un air mi-fasciné mi-ennuyé.

-Tu a trois minutes.

La voix profonde du gladiateur s'étteignait a peine qu'une vague de neige le heurta de plein fouet avec une violence inouie. Mais il ne flancha pas, planté là comme un vieux chêne. L'elfe enchaîna alors avec un coup d'épée a la hanche, et Ollivan grimaça a peine. Il s'était déja reçut des centaines de blessures plus graves que celle-ci, mais cela ne faisait jamais du bien de se faire trancher. Lorsque la neige retomba, Le Gladiateur était toujours au même endroit et toujours dans la même posture, parfaitement indifférent. Une légére cicatrice ornait sa hanche, mais il ne s'en préoccupait pas. Cela le dérangerait a peine. Il se retourna vers l'Elfe, et lui sourit. Le sourire ne disparut pas, même quand Ollivan dégaina Hrotti, son épée légendaire capable de transperçer n'importe quoi.

-Les trois minutes sont passées. Je me nomme Ollivan Holl, pour vous servir. Par Thor, que notre combat soit grandiose!!!!!

Le gladiateur fonça, comme dix boeufs prêt a vous défonçer proprement. Son épée fendit a la verticale sa cible, espérant la toucher, suivit d'un autre coup cette fois a l'honrizontale. Ollivan savait que les elfes étaient assez agiles, c'est pourquoi il avait donner ses coups avec une vitesse et une puissance suffisante pour pouvoir l'atteindre. Mais si elle utilisait la magie, le gladiateur était incapable de prévoir si elle s'en sortirait. Reculant, Ollivan fit tournoyer son épée, prêt a riposter en cas de contre-attaque.

Pendant ce temps, D'Artagnan attendait l'issue des combats, se demandant qui gagnerait contre qui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quéte de Flocon (Nyrwin-Eylun-Louis-Tori)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quéte de Flocon (Nyrwin-Eylun-Louis-Tori)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les contes de la Lune noire :: Bienvenue sur Terralunae :: Madorzel :: Manoir Bilskirnir :: Autel d'Ymir-
Sauter vers: