Les contes de la Lune noire
Salut à toi compagnon surfeur, les habitants de la Lune noire te souhaite la bienvenue. Si cet environnement te plaît, n'hésite pas à nous rejoindre ^^


Et si derrière les faits se cachait une autre vérité...
 
AccueilportailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le retour de Lisette aux enfers (libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lisette Heartless
Fille des ténèbres
Fille des ténèbres
avatar

Messages : 522
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 30
Localisation : A l'antenne IN

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 2300 pièces et 10 pts

MessageSujet: Le retour de Lisette aux enfers (libre)   Mar 23 Fév - 4:32

La vampire parcourut Terralunae, après s'en être pris à son créateur, elle était si perdue qu'elle voulait quelqu'un auprès d'elle. Elle osa comme elle se sentait au bord de la crise entreprendre un long voyage pour trouver Elwin. Ses vols se multipliaient, mais aussi ses meurtres car elle ne faisait plus attention à rien et buvait entièrement cette fois le corps de ses victimes. Depuis Illusios, elle n'était plus la même. Hanvals avait pas mal entâché sa réputation, à présent plus de monde savait son secret. Les avis étaient mitigés, certains l'acceuillaient d'autres la rejetaient. Elle suivait ses instinct de vampire de A à Z. Sa folie d'Illusios ne disparaissait pas, pire elle continuait, lui semblait-elle de la ravager. Elle ne ressemblait plus à rien et quand elle sentait que Louis se rapprochait d'elle, elle s'en éloignait. Plus rien ne pouvait plus la sauver, elle le pressentait. Et pourtant..Pourtant ! Elle avait encore le vain espoir que Louis oublie cette histoire, il avait toujours été malheureux, mais elle n'avait pas arrangé les choses, alors que dire de tout cela...

Ses pensées lui obscurcissaient l'esprit, elle ne voulait plus penser à quoique ce soit, elle voulait juste dormir pour ne plus se réveiller. A Illusios, elle avait mis ses lunettes qui avait retardé l'effet du soleil, elle faisait partie des vampires assez résistants au soleil.. Mais elle restait sensible aux autres armes alors elle fit ce qui lui trottait à l'esprit. Pour rompre son lien avec Louis, pour éviter qu'il ne se tracasse pour elle, elle devait se tuer ainsi il serait libéré de sa pupille enfin. Elle n'avait pas trouvé Elwin... Louis devait souffrir de la connaître, il devait sentir qu'elle préparait quelque chose et encore il s'inquiétait. Non assez de tout cela ! Elle voulait diriger sa vie à sa manière, Louis ne méritait pas cela... Elle avait encore envie de sang frais, il fallait qu'elle agisse maintenant.Une fois morte, la porte des enfers serait facilement accessible, de là elle gagnerait la salle où siégeait Perséphone et elle lui ferait part de sa décision. Sur les hauteurs d'Hanvals, elle se jeta dans les airs et s'enfonça un pieu dans le coeur.


* Louis, c'est ta dernière souffrance venant de moi, sois heureux !*

Elle le pensa fort pour que cela parvienne à ses oreilles, puis mourut. Son âme eut une descente des plus catastrophique. Elle fit un plat ventre dans une zone désertique sans personne pour la guider. Elle se sentait seule, très seule. Croyant avoir totalement brisé le lien qui la liait à son créateur, elle marcha avec conviction jusqu'à la salle des trépassés et entra en disant simplement :

- Je viens voir la déesse se nommant Perséphone !

Son corps était devenu translucide, elle n'était plus qu'un esprit. Elle avait encore du mal à s'y faire d'ailleurs....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iletaitunelune.forumactif.org
Baltazard Gold
Rescapé de mon passé
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 31
Localisation : Aux enfers

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 200 pièces d'or

MessageSujet: Re: Le retour de Lisette aux enfers (libre)   Mar 23 Fév - 14:01

Balthazard se réveilla dans une chambre sombre, plongé dans l'obscurité. Les murs étaient garnis de chaînes et de sang, et le sol était aussi froid que de la glace. Le démon était allongé dans un lit qui ressemblait plus a une table de fer inconfortable. Il observa avec son regard jaune les alentours, puis s'assit au bord du "lit". Balthazard se remémmora les événements des jours derniers. Mais il ne voulait pas y penser. Bizzarement, c'était comme si son esprit n'avait pas accés a ses données. Tout ce qu'il se souvenait, c'est qu'il avait toujours était au service de perséphone, qu'il était un démon des enfers, et qu'il avait soif de sang. Oui, le sang. Faire souffrir comme il souffrait. C'était si amusant.... Mais il devait y avoir une logique dans tout ça. La vie était mathématique. Une équation. Un probléme que l'on devait résoudre sous peine de mourir. Balthazard avait envie de meurtre. Il se leva, réajustant ses élégants habits. En passant devant un miroir cassé en milles morceaux, Le démon remarqua que ses cheveux rouges sang avaient un peu trop poussé. Ils lui atteignaient désormais le torse. Balthazard s'empressa de rectifier ce petit détail en prenant un ciseau taché de sang et en découpant sa chevelure juqu'aux épaules.

Fier de son apparence, il sortit de sa chambre et emprunta un raccourcis pour aller a la Salle des trépassés. Il voulait que Perséphone lui donne la permission d'aller a la surface. Balthazard voulait tester ces talents.... et assouvir ses moindres caprices. Une fois arrivé dans la salle des trépassés, qui était la salle du trône de Perséphone, Balthazard se glissa au milieu de la piéce en s'allumant un cigare infernal. Il aperçut alors une âme errante qui venait d'entrer. Le démon plissa les yeux. Apparemment, cette femme décédée voulait voir Perséphone. Ce n'était pas courant. Surtout qu'elle n'avait rien a faire ici. Balthazard décida de s'amuser un peu et s'approcha lentement de l'autre, un sourire rusé s'étalant sur son visage blême. Bizzarement, cette femme lui disait quelque chose. C'était étrange. Mais pour le moment, le démon voulait juste s'occuper d'elle a sa maniére. Toujours silencieux, il lui tourna autours, l'examinant avec attention. Puis, toujours en silence, il enleva son cigare de sa bouche et commença a écrire dans les airs. Comme avec une craie. La fumée du cigare inscrivit des chiffres devant lui, des calculs compliqués que lui seul comprenait. L'air songeur, il fit disparaitre l'équation d'un geste de la main. Non, cette "invité" semblait être importante pour Perséphone. Il s'amuserait plus tard. Donc, en bon démon des enfers, il montra le chemin jusqu'au trône avec son pouce et s'exprima d'une voix a peine audible, un souffle.

-C'est par là. La Patronne sera ravie de votre arrivée....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisette Heartless
Fille des ténèbres
Fille des ténèbres
avatar

Messages : 522
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 30
Localisation : A l'antenne IN

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 2300 pièces et 10 pts

MessageSujet: Re: Le retour de Lisette aux enfers (libre)   Mar 23 Fév - 22:37

Alors que Lisette croyait s'être perdue en chemin, c'était en cet instant qu'elle toucha la monstre en argent qui pendant à son cou. Elle vit non sans surprise que la montre s'était arrêtée, les aiguilles s'étaieznt comme figées. Tristement, elle chercha à la remonter mais chaque essai était un échec. A chaque fois, elle orientait les aiguilles mais celles ci revenait toujours à la même heure : 20h26. Cela devait être l'instant où le pieu l'avait transpercée, elle ne pouvait rien n'y changer. Ses sens de vampire détestèrent quelque chose se déplaçant autour d'elle, cela lui était profondément égal. La mort avait cet effort bienfaiteur de vous rendre moins concerné par certains événements. Que pouvait-il arriver de pire d'un côté? Elle remarquia des chiffres, des chiffres inscrits dans l'air mais qui disparurent aussitôt. Ce n'était pas cela qui la surprit... Elle reconnut Bernard Mold, oui c'était bien lui la couleur des yeux et des cheveux avait changé mais c'était lui. Ses soupçons se vérifiaient donc, mais peut-importe cette fois il n'avait pas cautionné sa venue ici. D'une certaine manière, il les avait aidés à Illusios, même si elle ne pouvait pour le moment oublier... Elle le suivit.

-C'est par là. La Patronne sera ravie de votre arrivée....

- Ravie...On verra. Ah oui sinon, tu vas bien Bernard depuis la dernière fois ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iletaitunelune.forumactif.org
Baltazard Gold
Rescapé de mon passé
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 31
Localisation : Aux enfers

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 200 pièces d'or

MessageSujet: Re: Le retour de Lisette aux enfers (libre)   Mer 24 Fév - 13:19

La défunte accepta de suivre le démon. Elle semblait ne pas prendre conscience de ce qui l'entouré, chose qui pouvait se révéler fatale avec les démons qui s'amusait a persecuter les âmes qui s'approchaient un peu trop prés de la salle du trône. Balthazard savait que celle-la était importante aux yeux de Perséphone, mais ne savait pas pourquoi. Le démon vit qu'elle semblait l'attendre, alors il accompagna la défunte le long des couloirs tortueux et sombres des enfers. Parfois, l'on pouvait passer devant une des immenses chaudiéres infernales qui dégageait une chaleur d'enfer. Balthazard s'était tout bonnement habitué instantannément aux lieux, mais cela pouvait être différend pour les morts nouvellement arrivés comme cette jeune femme. Quand celle-ci s'adressa a lui, Balthazard se retourna et la fixa silencieusement de ses yeux jaunes. Il lui répondit cette fois a voix haute, d'un ton glacial.

-Bernard? Je suis Balthazard, serviteur de la Patronne Perséphone. Et je ne vous connais pas. J'ignore qui vous êtes. Si ça ne tenait qu'a moi, cela ferait longtemp que vous serait en train de vous tordre de douleurs sous mes traitements..... spéciaux. Mais la Patronne semble accorder un peu d'interêt a votre frêle personne.

Puis, il reprit son chemin, les bras croisés dérriére son dos. Il n'avait aucun souvenirs de cette défunte, bien qu'il ai l'impression de l'avoir déja vu quelques part. Non, il a toujours été au service de Perséphone dans les boyaux sombres de l'enfer. Et si il avait déja rencontré cette humaine, il s'en souviendrait. Rejettant une boufée de fumée, Le démon se demanda ce que Perséphone allait faire a son "invitée". Balthazard, arrivé a une intersection, bifurqua a droite. La salle du trône se trouvait tout au bout du couloir long de deux bon kilométres. Le démon connaissait par coeur les enfers et aimait presque l'odeur de sang mêlée a celle de la mort qui émanait de l'endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Reine des damnés
Reine des damnés
avatar

Messages : 702
Date d'inscription : 29/11/2009
Localisation : 666 rue du Styx

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 575 prières

MessageSujet: Re: Le retour de Lisette aux enfers (libre)   Jeu 25 Fév - 15:36

Perséphone était en train de déguster un café en compagnie de Jack l'Eventreur quand elle sentit Lisette Heartless se donner la mort d'un coup de pieu dans le cœur. Cerla faisait plusieurs mois qu'elle gardait un oeil sur le jeune vampiresse en l'attente d'une opportunité pour l'amener à elle et en finir avec cette trop audacieuse créature. Mais voilà que cette jeune effrontée se rendait d'elle-même aux Enfers, par le moyen le plus immédiat. La déesse congédia ce cher Jack, qui était devenu le Maître des Tortures au royaume infernal, et descendit de son trône pour se préparer à l'arrivée de Lisette dans la Salle des Trépassés. Il ne faisait aucun doute que la jeune fille demanderait à lui parler, elle s'était suicidée à dessein et sans doute cela avait un lien avec Louis, son créateur. Son ouïe inouie de déesse lui apprit que la vampiresse se dirigeait vers la salle du trône et qu'elle avait trouvé comme guide Baltazard Gold, son tout nouveau démon. Elle sourit en constatant que l'ancien Avare ne conservait véritablement aucun souvenir de sa vie d'avant. Le sort d'oubli qu'elle lui avait asséné semblait être très efficace; mais il faudrait surveiller le démon de prêt, quitte à réitérer le sort. Perséphone ne voulait pas d'un second Nywin Kinyam qui récupèrerait peu à peu la mémoire; les conséquences de ce relâchement avaient été très violentes.
La déesse des Enfers entendit que l'on frappait à la porte. D'un gracieux mouvement du poignet, elle ouvrit mentalement la Salle des Trépassés. Le désormais diabolique Baltazard Gold s'avança, un léger sourire aux lèvres. Il était suivie de près par une Lisette un peu anxieuse mais néanmoins déterminée. Perséphone, sans un mot, leur fit signe de s'avancer jusqu'à elle. Une fois qu'ils furent tous deux en face d'elle, la déesse fixa la vampiresse de ses yeux bleu cobalt et lui dit:

-Alors, voilà comment finit la téméraire Lisette......Je ne pensais pas assez courageuse -ou folle- pour commettre un tel acte. Il fallait vraiment que tu sois pressée de me voir (La déesse sourit puis se tourna vers son démon), j'aimerais beaucoup comprendre cette nouvelle mode. Mais enfin, je n'ai rien contre....( Elle reporta son attention sur Lisette) Je suppose que ta venue ici a un lien avec ton cher Louis, que veux-tu exactement, jeune fille?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iletaitunefolie.forumzarbi.com/forum.htm
Lisette Heartless
Fille des ténèbres
Fille des ténèbres
avatar

Messages : 522
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 30
Localisation : A l'antenne IN

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 2300 pièces et 10 pts

MessageSujet: Re: Le retour de Lisette aux enfers (libre)   Sam 27 Fév - 13:04

Un froid avait envahi l'atmosphère brûlante des Enfers quand Baltazard répondit à Lisette :

-Bernard? Je suis Balthazard, serviteur de la Patronne Perséphone. Et je ne vous connais pas. J'ignore qui vous êtes. Si ça ne tenait qu'a moi, cela ferait longtemp que vous serait en train de vous tordre de douleurs sous mes traitements..... spéciaux. Mais la Patronne semble accorder un peu d'interêt a votre frêle personne.

Peut-être s'était-elle trompé ou peut-être pas... Cet individu était très différend de cet illusioniste qu'elle avait vu, il était aussi différent de cet homme qui malgré ses actions passées avait tenté de les aider. Comme Lisette n'était pas du genre à démordre sur une idée, elle ne lâcha pas de sitôt. Elle n'était cependant pas d'humeur à débattre sur un tel sujet en ce moment... La vampire avait perdu tous ses sens ou presque, lorsque l'on est une âme, peu de choses restent hormis le désir, ces souhaits motivant toute l'existence de la jeune reporter. Quand elle aperçut la femme qui l'avait enlevée sur Elratrolith, il sourit à peine. Elle pensait à cette ironie du sort qui était, elle devait l'admettre bien blessante...

-Alors, voilà comment finit la téméraire Lisette......Je ne pensais pas assez courageuse -ou folle- pour commettre un tel acte. Il fallait vraiment que tu sois pressée de me voir (La déesse sourit puis se tourna vers son démon), j'aimerais beaucoup comprendre cette nouvelle mode. Mais enfin, je n'ai rien contre....( Elle reporta son attention sur Lisette) Je suppose que ta venue ici a un lien avec ton cher Louis, que veux-tu exactement, jeune fille?

- Le courage s'il n'est pas folie, n'est qu'artifice. Si je suis venue ici, c'est effectivement pour Louis, j'ignore ce que vous lui avez demandé, mais il ne mérite aucunement ce sort. Je veux prendre la responsabilités de chacune de ses missions. Si je ne suis pas aussi forte que lui,mais j'ai davantage l'instinct du vampire. Je vous demanderai aussi le retour d'Emilie, la femme de mon créateur. En échange.... prenez donc mon âme qu'elle vous appartienne si le coe... si vous le voulez.

Lisette avait failli prononcer le mot coeur mais la déessse des enfers ne pouvait avoir de sentiments, cela se saurait ou tout du moins son coeur n'était pas comme celui de la vampire. Elle sentait qu'il était souillé par tous ces meurtres qu'elle avait perpétré et que son âme était loin d'être pure. Elle redressa le menton, affichant fièrement ses idées comme des certitudes. Son choix était fait, il adviendrait ce qu'il adviendrait... Elle s'attendait à tout à présent.

- Dans le cas contraire, cela m'est égal de croupir dans votre donjon, j'ai toute une vie à expier et des années pour y méditer.

Oui, tout lui était égal. La déesse ne pouvait rien contre elle, car elle n'aspirait plus qu'à aider Louis, son existence n'avait aucune importance ou si elle en avait, elle ne serait que méditation et réflexion sur son parcours sur Terralunae.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iletaitunelune.forumactif.org
Baltazard Gold
Rescapé de mon passé
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 31
Localisation : Aux enfers

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 200 pièces d'or

MessageSujet: Re: Le retour de Lisette aux enfers (libre)   Dim 28 Fév - 14:03

Balthazard relacha une bouffée de fumée puis entra. Perséphone les acceuillits immediatement. La défunte devait être plutôt importante pour que la déesse des enfers accourt dés qu'elle s'ôte la vie. Le démon s'avança avec l'autre devant sa patronne, un mince sourire sur le visage. Balthazard savait qu'il servait Perséphone depuis toujours, mais il ne pouvait s'empécher de la redécouvrir a chaque fois qu'il la revoyait. Il resta là debout, l'air nonchalant et les mains dans les poches tandis que sa Patronne s'adressait a la défunte. Celle-ci semblait s'appeler Lisette. Evidemment, Perséphone l'avait surement déja rencontré. Lisette devait plutôt être folle pour venir d'elle-même en enfer. Mais cela ne gênait pas Balthazard. Il aimait torturer les âmes pour l'éternité. Les faire bruler, les rendre affamés, les faire marcher pieds nus dans une forêt d'épines..... Mais le démon aimait par-dessus tout calculer comment les faire souffrir un maximum. Il y avait tant de solutions aux problémes que cela devenait enfantin pour Balthazard. Quand Perséphone parla d'un certain louis, ce nom résonna comme fammilier aux oreilles du démon. Il préféra ne pas s'en préoccuper, comme il l'avait fait avec lisette tout a l'heure. Il écouta les paroles de la jeune femme.

-Le courage s'il n'est pas folie, n'est qu'artifice. Si je suis venue ici, c'est effectivement pour Louis, j'ignore ce que vous lui avez demandé, mais il ne mérite aucunement ce sort. Je veux prendre la responsabilités de chacune de ses missions. Si je ne suis pas aussi forte que lui,mais j'ai davantage l'instinct du vampire. Je vous demanderai aussi le retour d'Emilie, la femme de mon créateur. En échange.... prenez donc mon âme qu'elle vous appartienne si le coe... si vous le voulez.

Balthazard ne se retint pas de rire méchamment. Il venait de se rappeler pourquoi Louis lui disait quelque chose. C'était un vampire au service de Perséphone. Balthazard ne l'avait pas rencontré personnellement mais en avait entendu parler pas plus tard que la veille. Le démon arrêta de rire, préférant se concentrer sur la suite des événements. Lisette venait ici pour échanger son âme contre celle de louis? Savait-elle que maintenant qu'elle était morte, la patronne pouvait faie ce qui bon lui semblait d'elle? Et en plus, elle demandait le retour d'une défunte encore pour satisfaire ce Louis. Balthazard lança un regard amusé a Perséphone. Allait-elle accepter ce marché ridicule? Lisette soutint qu'elle n'en avait rien a faire de croupir dans le tartare pour l'éternité. Tant mieux, parce que c'était peut'etre ce qui allait lui arriver. Balthazard lacha une bouffée de fumée au visage de la si téméraire lisette.

-Tttcht, La compassion est si..... pitoyable. Surtout quand elle est utilisé a mauvais escient. Tu pense bien faire, mais en réalité tu a tout faux. N'estce pas, Patronne? A moins que ce soit moi qui me suis trompé dans mes calculs? Ah, tant que j'y suis, j'aimerais te demander une faveur. Tu pourrait me donner la permission d'aller a la surface? J'ai soif de meurtre. Et si t'es pas convaincu, Patronne, je peut toujours m'exercer sur cette...... Vampirette.

Un éclat moqueur flottait dans les yeux de Balthazard. Il trouvait la réaction de Lisette faible. Elle était vraiment pathétique. Le démon se tourna vers Perséphone, l'air interrogateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Reine des damnés
Reine des damnés
avatar

Messages : 702
Date d'inscription : 29/11/2009
Localisation : 666 rue du Styx

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 575 prières

MessageSujet: Re: Le retour de Lisette aux enfers (libre)   Lun 1 Mar - 22:26

Perséphone écouta attentivement les réclamations de Lisette. Non mais pour qui se prenait cette minable petite vampiresse? On ne vient pas dans la Salle des Trépassés en beuglant des "je veux et j'exige". Il allait encore falloir donner une leçon à cette jeune impudente! La déesse écouta également la tirade de son nouveau démon, se réjouissant intérieurement de la réussite de son sort d'Oubli. L'ancien Avare était parfaitement formaté et semblait désormais enclin à répandre le crime comme chaque démon se doit de l'être. Perséphone sourit avant de répondre à Baltazard Gold:

-Eh bien, je n'y vois pas d'objections....Va donc semer la zizanie sur TerraLunae, et ramène-moi quelques âmes au passage. Mais, étant donné que tu as eu peu l'occasion de s'execer ces derniers temps, tu seras accompagné d'un gardien. Un illustre gardien : Hadès t'accompagnera après que je lui aurai donné la forme d'un humain.

Joignant le geste à la parole, Perséphone déposa son chat à terre, et d'un gracieux mouvement de poignet, le métamorphosa en un jeune homme d'environ vingt-cinq ans. Le nouveau Hadès était grand, malingre et blond. Elle l'embrassa tendrement avant de lui signifier son départ avec Baltazard Gold. La requête du démon étant réglée, la déesse repporta toute son attention sur Lisette. Elle s'avança lentement vers la jeune fille et lui lança d'un air hautain:

-Sache qu'ici on ne réclame pas: on implore.....Tu n'as donc pas tiré de leçons de tes précédentes erreurs? Pour ce qui est de ta demande, il faut que je te dise que je n'ai pas pour habitude de troquer les âmes. Mais enfin, je veux bien te prendre à la place de ton Louis, si tu me jures que tu te plieras à la moindre de mes exigences et ne te monteras jamais contre moi. Peux-tu devenir un agneau servile?

Perséphone fit un sourire mauvais à Lisette tout en la toisant. Cette vampiresse n'avait certes pas les pouvoirs de son mentor mais elle aimait le goût du sang et ne rechignerait pas à tuer pour le compte des Enfers. La déesse reprit d'un ton traînant:

-Tu deviendras donc un démon infernal, tout comme ce cher Baltazard Gold, et tu ne pourras remonter à la surface que sur un ordre de ma part. Bannis tout de suite le verbe vouloir et le mode impératif de ton vocabulaire, car désormais, tu n'es plus qu'un esclave....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iletaitunefolie.forumzarbi.com/forum.htm
Lisette Heartless
Fille des ténèbres
Fille des ténèbres
avatar

Messages : 522
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 30
Localisation : A l'antenne IN

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 2300 pièces et 10 pts

MessageSujet: Re: Le retour de Lisette aux enfers (libre)   Sam 6 Mar - 22:37

Perséphone souriait et semblait se délecter de futures actions..., La vampire ne connaissait pas tant que cela la déessse des enfers, mais devinait vu son rictus que la tirade du démon l'avait ravi mais que la sienne l'importunait. Elle s'était légèrement raidie aux mots de Lisette. La vampire sentait la bourrasque qui s'annonçait, mais ce ne serait pas une énorme rafale, elle sentait que cela équivaudrait aux tempêtes d'Illusios : sèches et dangereuses. Elle était prête de toute manière, à présent qu'elle était morte, elle ne voyait pas quel pouvoir la déesse pouvait avoir sur elle... Le chat n'était autre qu'Hadès !!! Lisette n'en revenait pas et aurait presque voulu lancer une raillerie à son égard comme pour montrer son indifférence face à l'atmosphère qui en dépit de l'endroit où ils se trouvaient était froide, sans aucune noble émotion. Il n'y avait rien d'autre que le rire de Baltazard qui avait résonné en ces murs...

-Tttcht, La compassion est si..... pitoyable. Surtout quand elle est utilisé a mauvais escient. Tu pense bien faire, mais en réalité tu a tout faux. N'estce pas, Patronne? A moins que ce soit moi qui me suis trompé dans mes calculs? Ah, tant que j'y suis, j'aimerais te demander une faveur. Tu pourrait me donner la permission d'aller a la surface? J'ai soif de meurtre. Et si t'es pas convaincu, Patronne, je peut toujours m'exercer sur cette...... Vampirette.

* Vampirette... moi aussi j'ai des envies de meurtres mais pas en surface....* pensa t-elle.

-Sache qu'ici on ne réclame pas: on implore.....Tu n'as donc pas tiré de leçons de tes précédentes erreurs? Pour ce qui est de ta demande, il faut que je te dise que je n'ai pas pour habitude de troquer les âmes. Mais enfin, je veux bien te prendre à la place de ton Louis, si tu me jures que tu te plieras à la moindre de mes exigences et ne te monteras jamais contre moi. Peux-tu devenir un agneau servile?

- Agneau servile.... répéta t elle comme pour s'assurer de cette parole meurtrière...

La déesse s'attaquait à la partie la plus vulnérable de Lisette qui était son orgueil, l'idée d'agneau la renvoyait à cette bestiole toute blanche destinée à être dévorée... Elle avait toujours eu le sentiment d'être un prédateur en puissance, ces temps ci elle l'avait profondément senti. En plus, elle avait encore du mal à dompter son idéal de liberté qui demandait son dû. Ce qui était encore plus agaçant, c'étaient que la déesse avait deviné ses deux points sensibles....A présent, Perséphone la toisait comme pour parachever cette oeuvre d'art. Lisette restait de marbre, elle le faisait pour délivrer la seule personne à s'être souciée d'elle. Elle essayait de fixeer toutes ses pensées sur Louis, penser juste à lui.

-Tu deviendras donc un démon infernal, tout comme ce cher Baltazard Gold, et tu ne pourras remonter à la surface que sur un ordre de ma part. Bannis tout de suite le verbe vouloir et le mode impératif de ton vocabulaire, car désormais, tu n'es plus qu'un esclave....

Ces mots sonnèrent comme un glas, la vampire ne parla plus à ce moment précis. Les mots de Perséphone la saignaient à blanc. Louis n'avait pas hésité à venir la chercher ici, à la délivrer d'une séquestration éternelle et elle en retour elle lui avait offert une prison au combien plus subtile... Etre au service de Perséphone, c'était accepter de faire le mal, mieux de devenir ce mal. C'était ce qu'en disait les livres et Louis disait souvent que les livres détenaient toujours une sagesse qui se conservait dans le temps. Elle ne pouvait demander cela à son créateur si humain dans le fond. Alors son corps se mit à trembler, elle savait qu'elle le faisait en même temps à contre coeur mais... en faisant ses recherches elle n'avait trouvé aucune piste, il ne restait que cette issue. Comme elle s'était tuée, cela ôtait au moins le plaisir à d'autres de l'exécuter. Le travail était déjà fait, déjà que cela touchait énormément sa dignité... le faire de son vivant aurait été sans doute encore plus désagréable.

Son silence montrait qu'elle n'avait rien à répondre à tous ces termes, qu'elle se fermait à toute attaque; c'était la meilleure arme qu'elle ait pu trouver mais aussi la meilleure défense. Elle s'agenouilla sans dire un seul mot, elle refusait de dire tout haut qu'elle ne trahirait jamais la déesse et qu'elle serait un "agneau servile"; elle voulait rester au moins libre sur ce plan. Elle ferma les yeux pour ne plus voir le visage narquois tandis qu'elle étendait ses bras devant elle en offrant ses paumes. Soudain, un bruissement envahit les enfers ainsi qu'un croassement. Rec avait suivi la piste de Lisette bien qu'elle l'ait abandonné à Illusios. Après avcoir plané quelques instant, il se posa sur le bras gauche de Lisette. Il la regardait de ses yeux durs, distants. L'oiseau n'avait jamais été un animal tendre, mais il avait été durant la vie de Lisette un animal fiable, fidèle dans les pires conditions. Il avait été son associé dans chacune de ses enquêtes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iletaitunelune.forumactif.org
Baltazard Gold
Rescapé de mon passé
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 31
Localisation : Aux enfers

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 200 pièces d'or

MessageSujet: Re: Le retour de Lisette aux enfers (libre)   Mar 9 Mar - 20:05

Baltazard afficha pleinement sa satisfaction. Il savait que sa maitresse ne lui refuserait pas une telle demande, surtout si c'était en rapport avec le massacre ou la terreur sur Terralunae. Le démon accepta la condition disant que Hades devait l'accompagner. Bien que le dieu ne soit plus le vrai dieu des enfers, Baltazard respecté le Matou, comme il se plaisait a l'appeler autant par taquinerie que par moquerie. Hades prit forme humaine, et Baltazard se demanda si il réussirait a convaincre le Matou de ne pas interférer dans ses calculs. Un seul écart, et ils couraient au contraire de ce qu'ils voulait provoqué. C'est pour ça que le démon ne faisait JAMAIS d'erreurs. Les paroles de la Patronne ensuite firent une fois de plus rire Baltazard. Il aimait beaucoup l'attitude cruelle de Perséphone. Elle humiliait sans retenu la petite Vampirette, surnom défénitif de Lisette pour Baltazard. Il adorait donner des surnoms soit ridicules soit respectueux envers les gens, ce qui avait le don d'énerver prodigieusement ceux qui en était la cible. Sauf Perséphone, bien entendu. Baltazard écouta sagement la suite, observant les moindres détails.

Lorsque la Vampirette se mit a genoux, Le Démon fredonna tue-tête "petit agneau servile, petit agneau servile, petit agneau servile....". C'était une servante de plus pour Perséphone. Baltazard savait que de toute façon, il serait plus haut placé que cette Vampirette dans la hiérarchie infernale. A moins que la Patronne lui accorde plus d'importance... Le démon fut tirer de ses pensées par un corbeau qui venait d'atterir sur un des bras de la Vampirette. Baltazard s'approcha d'un pas, et soudain il se plia en deux. Une image infime lui parvint a l'esprit, un corbeau l'attaquant subitement par la voie aérienne. C'était comme un Flash Back, mais en plus douloureux. Quand enfin il reprit son souffle, il s'aperçut que le corbeau dont il avait eu la vision était le même que celui de Lisette. Coincidence? Mais..... let emps que Baltazard cligne des yeux, il songea a autre chose: le Massacre qu'il devait orchestré sur Terralunae. Dédaignant la Vampirette, il s'approcha de la Patronne.

-Hey, Patronne! Je vais vous laisser cloturer l'entrée de la Vampirette aux enfers, moi j'ai un emploi du temps chargés. Allez, vient le Matou.


Laissant là les deux femmes, il partit vers la sortie et disparut dans le néant avec un Hades maugréant a sa suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Reine des damnés
Reine des damnés
avatar

Messages : 702
Date d'inscription : 29/11/2009
Localisation : 666 rue du Styx

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 575 prières

MessageSujet: Re: Le retour de Lisette aux enfers (libre)   Ven 12 Mar - 18:34

La déesse des Enfers fixait la jeune fille en attendant sa réponse. Elle ne pouvait s'empêcher de sourire sournoisement, ravie de la déchéance de le vampiresse. Mais celle-ci ne formula pas une parole tandis qu'elle se mettait à genoux dans une attitude de prostration. Lisette Heartless s'aliénait, mais n'était pas capable de l'accepter à voix haute. Elle se résignait en silence, cette créature trop fière en comparaison de sa faiblesse et dont l’orgueil sur-dimensionné l’avait tant de fois trahie. La jeune fille n’osait pas regarder la déesse en face et gardait obstinément les yeux fermés ; comme si elle voulait demeurer aveugle afin de ne pas voir son terrible destin d’esclave infernal. Alors que Perséphone jaugeait d’un air satisfait sa nouvelle acquisition, un sombre volatile atterrit tout près d’eux. Le corbeau se posta sur le bras de sa maîtresse. La déesse ne mettait aucune objection au fait que ces démons aient des familiers, surtout quand ceux-ci n’étaient pas des animaux très offensifs.
Perséphone était sur le point de faire une remarque à Lisette quand elle se rendit compte que Baltazard Gold et Hadès étaient toujours là. Elle envoya un regard explicite à son démon qui lança :

-Hey, Patronne! Je vais vous laisser clôturer l'entrée de la Vampirette aux Enfers, moi j'ai un emploi du temps chargé. Allez, vient le Matou.

L’ancien Avare s’éloigna en compagnie d’un Hadès grincheux (visiblement il était vexé d’être ainsi chassé des Enfers par sa propre épouse), mais la déesse envoya à son époux un léger baiser qui eu pour effet de l’apaiser. Une fois les deux hommes sortis de la Salle des Trépassés, Perséphone baissa les yeux vers une Lisette à genoux à qui elle lança :

-Vois comme ils sont obéissants à mes côtés…..Qui l’aurait cru ? Toi aussi, tu deviendras douce comme une colombe à mon service, je m’en assurerai. En prévention de tes éventuels débordements, je vais devoir te tenir en laisse, et pour cela, j’ai une solution parfaitement adaptée.


La déesse descendit gracieusement de son trône et se dirigea vers l’âtre de la cheminée. A l’intérieur du foyer, une tige de métal avait été disposée et était maintenant d’un rouge incarnat (Avait-elle tout prévu à l’avance ?). La Reine des Damnés, insensible à la chaleur, attrapa ce qui se révéla être un tisonnier et se dirigea lentement vers Lisette, l’instrument en avant. A la pointe de la tige métallique se dressait un disque rougeoyant orné d’un symbole de serpent : le symbole de Perséphone. Celle-ci confirma les éventuelles appréhensions de Lisette.

-Ce sceau que je vais t’imposer témoignera non seulement de ton aliénation à mon nom, mais il me permettra également de pallier à tes actes de rébellion. Car, vois-tu jeune fille, ce sceau est magique et il répond à ma volonté. A chacun de tes faux pas, il t’infligera une douleur terrible, et cela en crescendo : plus tu me défieras, plus tu souffriras…..


Joignant le geste à la parole, la déesse abattit le tisonnier sur Lisette, et lui infligea la marque infernale dans le bas du dos. Ainsi, le jeune vampiresse était désormais aussi servile et aliéné que tous ses serviteurs…………..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iletaitunefolie.forumzarbi.com/forum.htm
Lisette Heartless
Fille des ténèbres
Fille des ténèbres
avatar

Messages : 522
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 30
Localisation : A l'antenne IN

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 2300 pièces et 10 pts

MessageSujet: Re: Le retour de Lisette aux enfers (libre)   Sam 13 Mar - 18:11

-Hey, Patronne! Je vais vous laisser cloturer l'entrée de la Vampirette aux enfers, moi j'ai un emploi du temps chargés. Allez, vient le Matou.

La vampirette en question aurait tant à dire, par exemple au sujet de ce surnom qui ne la ravissait pas du tout... Elle avait déjà dû supporter son propre prénom qui lui faisait injure alors se voir ajouter un tel surnom; cela revenait à enfoncer le poignard toujours plus profondémment dans sa cair. Elle restait néanmoins les yeux clos toujours agenouillée, impassible, en espérant que l'on ne lui demande pas davantage.

-Vois comme ils sont obéissants à mes côtés…..Qui l’aurait cru ? Toi aussi, tu deviendras douce comme une colombe à mon service, je m’en assurerai. En prévention de tes éventuels débordements, je vais devoir te tenir en laisse, et pour cela, j’ai une solution parfaitement adaptée.

Lisette eut un léger sourire comme de défi, personne n'avait jamais réussi à la dompter totalement. Récalcitrante à beaucoup de choses, elle s'était souvent opposée à pas mal de choses. Elle vit la déesse s'avancer lentement vers une cavité isolée de la Salle des trépassés et en sortir un tisonnier. Sur le coup, elle se leva complètement altérée par ce qu'elle venait de voir.

- Mais que comptez vous me faire ? Si j'ai mis fin à mes jours, n'est-ce pas suffisant ??? Que voulez vous de plus !!!

-Ce sceau que je vais t’imposer témoignera non seulement de ton aliénation à mon nom, mais il me permettra également de pallier à tes actes de rébellion. Car, vois-tu jeune fille, ce sceau est magique et il répond à ma volonté. A chacun de tes faux pas, il t’infligera une douleur terrible, et cela en crescendo : plus tu me défieras, plus tu souffriras…..

Avant qu'elle ne puisse fuir face à ce danger, Perséphone appliqua le tisonnier en bas de son dos, ce fut terrible même pour un esprit. Elle sentait son âme se recomposer, puis se dissocier; se désintégrer puis se reconsolider. Son corps redevint dans le même élan matière, elle venait de devenir un démon au service de Perséphone, mais cette marque, cette marque était si brûlante, si vive. Elle lui torturait le corps, la forçant à être pliée en deux. Elle avait envie de se gratter la peau, ses ongles griffaient l'endroit où sa peau était devenue rouge des suites de la brûlure. Elle voulait, si elle avait pu s'entailler la peau mais la douleur se ferait alors, si cela était seulement possible plus féroce. Elle regarda Perséphone avec une mine contrite par des relents furibonds, des spasmes de douleurs qui la fouettaient de toutes parts. Elle pensait en elle même "c'est vraiment pas de la gneugnotte, ce truc"...

- Perséphone (elle se redressa en frissonnant) si tu crois une seule seconde que...

Soudain, comme une poussée électrique, Lisette s'immobilisa et la douleur reprit. Un son attroce lui vrillait les oreilles. Ce jour là, elle sut qu'elle devrait jouer l'hypocrite et le pantin jusqu'à la fin de sa vie et que quelles que soient ce qu'elle pourrait dire rien ne changerait cela... Alors elle fit l'hypocrite en puissance :

- Je ne demande qu'à servir Perséphone que ta parole soit mon guide ** grrrr*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iletaitunelune.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour de Lisette aux enfers (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour de Lisette aux enfers (libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le retour face au réel [libre]
» De retour d'Algerie . [LiBRE]
» Au diable les enfers, Au paradis des amours, Je suis libre.
» Le reine des Enfers où le retour du beau temps sur Terre...
» Obama en chute libre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les contes de la Lune noire :: Les coulisses du forum :: Les archives des contes de la lune noire-
Sauter vers: