Les contes de la Lune noire
Salut à toi compagnon surfeur, les habitants de la Lune noire te souhaite la bienvenue. Si cet environnement te plaît, n'hésite pas à nous rejoindre ^^


Et si derrière les faits se cachait une autre vérité...
 
AccueilportailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une nouvelle vie [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Eylun Draconae

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 29

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 400 pièces d'or

MessageSujet: Une nouvelle vie [libre]   Jeu 14 Jan - 12:25

C'était une belle journée qui commençait sur Vallamdoum. Le soleil filtrait au travers du feuillage des arbres qui formaient une forêt assez compact, lui donnant un aspect quelque peu...étrange, mystérieux, beau, utopique...c'était la terre des elfes.
Ici, il ne fallait pas s'attendre à pénétrer dans une forêt "normale". La végétation semblait pratiquement vivante, sur le point de bouger, tandis que les animaux pouvaient sembler sur le point de parler.

Ce petit monde serait étrange aux yeux des non-elfes, mais pour ceux-ci, ça ne l'était pas. C'était même tout à fait normal, quotidien. Si bien qu'entre ce monde et celui des humains, cela provoquait parfois un certain...choc des cultures XD

Eylun rêvait de partir découvrir le monde. Mais nombreux ont été les gens à lui avoir dit qu'elle avait complètement perdu la tête, que c'était très dangereux.
La jeune elfe ne s'était pas vexée, mais elle n'avait pu s'empêcher d'être déçue.
Etait-elle si faible que ça ? Justement, alors, partir pendant quelques temps, sans néanmoins abandonner son habitat naturel, n'était-il pas un moyen de se renforcer ?

***J'aimerais tant redécouvrir le monde duquel j'ai disparu...il y a certainement des choses qui ont considérablement changé, depuis...***

soupira-t-elle, en pensée.

Mais on lui avait néanmoins expliqué une chose : les autres peuples étaient très axés sur ce qu'ils appelaient..."argent". Après avoir brièvement appris qu'il s'agissait d'un moyen universel de troc, Eylun avait compris que, si elle ne se contentait que de survivre comme elle avait l'habitude dans la nature sauvage des elfes, elle n'y arriverait pas.

Mais en quoi était-elle douée ? Elle n'en savait rien...parce que, d'après ce qu'elle avait compris, pour gagner de "l'argent", il fallait faire quelque chose qui attirait les gens, qui leur plaisait, ou qui pourrait leur servir.

Sauf qu'Eylun n'avait pas du tout envie de "servir" des gens qu'elle ne connaissait absolument pas. Elle opta donc pour le partage, c'était plus dans son style XD

Même si elle ignorait ce qu'elle pouvait bien faire...

Elle marchait, dans l'immense forêt de Vallamdoum, se laissant bercer par l'étrange musique de la forêt, faisant partie intégrante à cet étrange tableau. Ce qui n'était pas vraiment exceptionnel, ici, car pratiquement tous les elfes étaient comme ça.

Au bout d'un moment, elle s'immobilisa, vers un endroit légèrement dégagé. Elle voyait de petites fées voleter nerveusement autour...d'un tas de bois éparpillé au pied d'un arbre.
Curieuse, Eylun s'approcha et s'accroupit doucement vers les fées, et comprit ce qui les tracassait : ce bois venait de mourir...

Etant une elfe, Eylun n'aimait pas trop non-plus ce genre de massacre.

On se demandait toujours pourquoi. En fait, c'était très simple : les elfes faisant parti intégrante des forêts, ils étaient capables de ressentir la moindre émotion de tout être vivant. D'une certaine façon, ils pouvaient communiquer tout naturellement avec les esprits, que ça soit des animaux ou de la végétation. Lorsqu'on parlait des "Esprits de la Forêt", c'était ça...
Donc, voir un esprit que l'on aurait pu partager mourir, c'était dur.
Voilà donc pourquoi les elfes ne supportaient généralement pas que l'on massacre la moindre plante ou le moindre arbre.

Voyant leur peine, Eylun eut soudain une idée. Elle ramassa les morceaux de bois brisé, et dit doucement aux fées :

- Ne vous en faites pas...je vais redonner la vie à cet être brisé.

Elle se releva, les morceaux dans la main, puis se concentra et invoqua :

- "Esprits de la Lumière, assiste-moi de ton pouvoir de résurrection, redonne forme à cette créature !"

Elle leva un petit peu les morceaux, qui se mirent à flotter un peu dans les airs lorsque ledit esprit apparut, sous forme d'une petite fée blanche, et tournoya tout autour des morceaux.

Quelques secondes plus tard, lorsqu'Eylun rouvrit les yeux, elle découvrit avec merveille ce qui ressemblait...à une Luth, qu'elle réceptionna doucement dans ses fines mains. Les fées ne tremblèrent plus, tournoyèrent un peu autour e l'elfe et de son nouvel instrument, pendant que l'elfe disait :

- Je vous promets de bien m'en occuper...

Après un remerciement, les fées partirent. Eylun resta pendant un moment à regarder l'instrument : ses traits étaient fins et grâcieux, dignes de l'art des elfes.

Eylun sourit. Puis se posa contre l'arbre où elle avait récupéré cett Luth. Elle le tint en main, et commença à émettre deux-trois notes. Que le son était doux !
Eprise par le charme de l'instrument, elle ferma les yeux, parfaitement détendue, laissant ses doigts fins aller, provoquant cette douce mélodie qui la détendait, qui annihilait tout mauvais sentiment tel que la haine, la tristesse ou la colère. Elle le sentait. La vie revenait en cet objet...

[HRP : bon, supprimez si ça ne va pas, sinon, voilà ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baltazard Gold
Rescapé de mon passé
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 31
Localisation : Aux enfers

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 200 pièces d'or

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [libre]   Jeu 14 Jan - 20:59

Baltazard était en train de marcher le long d'un sentier connu de la plupart des Avares (Eylun, Va voir ma prez pour plus d'informations sur le Peuple des avares qui ne sont pas du tout ce a quoi ont pense Wink ). Ce sentier avait été tracé par l'avare Smeagol, un trés vieil avare qui avait vécu a Vallandoum. Il y avait fait un commerce simple avec les elfes, pour ensuite revendre les choses issut de ce commerce et ainsi ammasser énormément d'argents. Parfois, il lui arrivait de Voler des choses aux elfes et autres créatures. Mais Baltazard savait que c'était néssécsaire pour l'équilibre du monde. Il était lui-méme un avare, alors a quoi bon rejeté la mission pour laquelle il s'était jurer de mourir si jamais elle faillirait. Il était justemment a Vallandoum pour gagner un peu d'argent, ou cherchait des terrains pouvant lui rapporter beaucoup d'argents. Le probléme résidait dans le fait que les créatures de la Forét ne supporter pas de voir leur habitat ainsi changer. Si quelqu'un s'avisait de détruire un arbre, malheur a lui. Baltazard s'arréta un instant. Il avait répérer l'endroit parfait. Il s'accroupit et posa la main a plat sur le sol. Sous la terre, L'avare sentait un gissement entier d'or. C'était une aubeine. Baltazard sortit donc une de ses piéces d'or et l'enfouit comme une graine dans la terre. Ainsi, L'avare pouvait savoir ou était situé l'endroit pour y revenir. Satisfait, Baltazard sortit par mégarde du sentier de Smeagol. Et.... il se retouva brusquemment devant une belle elfe qui jouait du Luth. Elle devait étre surprise, vu que cet inconnu venait d'apparaitre comme par magie devant elle. Et un avare, qui plus est. Si elle était une elfe sensible, elle sentirait surement que cet homme était un Avare même si les humains ne pouvait normalement pas s'en rendre compte. Baltazard passa une main dans ses cheveux d'ébéne et prit un air nonchalant. Ses yeux caché par des lunettes bleues s'attardérent sur le Luth que tenait l'elfe. C'était un Luth pas ordinaire, pas de doute. Surement de bon marché, Baltazard pourrait en tirer un bon prix. Il cessa de penser a ça. Il avait déja trouver assez d'or pour aujourdhui, inutile d'en ammasser d'avantage. Reportant son attention sur l'elfe, il ne laissa aucune expression transparaitre sur son visage.

-Salutations. Je suis Baltazard Gold. Navré de vous avoir dérangé, c'était une merveilleuse musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eylun Draconae

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 29

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 400 pièces d'or

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [libre]   Jeu 14 Jan - 22:05

[HRP : elle est sympa, ta fiche x) Faut avouer que l'idée est franchement bien trouvée ! ^^]

Eylun étant une elfe, elle avait donc obligatoirement tous leurs attributs naturels, comme celui de ressentir la présence de quelqu'un.
Elle ne pouvait évidemment pas savoir qui, mais c'était déjà ça.

Ses doigts fins s'immobilisèrent, la dernière douce note se perdant en léger échos dans Vallamdoum.
Elle réintégra la réalité, et aperçu un homme à qui il était impossible de donner un âge, mais qui avait plutôt bel allure, dans son style, évidemment.

Elle se releva, et prit le temps de l'étudier, sans essayer de le paraître afin de ne pas importuner l'inconnu.
C'était un humain, oui, mais...il y avait quelque chose de particulier en lui. Elle chercha pendant quelques minutes puis eut enfin le déclic :
Sa mère adoptive lui avait raconté une certaine histoire où il était question "d'Avares" dedans. Ne connaissant rien à rien à l'argent ou au commerce, enfin, à tout ce qui s'y rapporte, Eylun ne savait pas vraiment ce que ce terme signifiait réellement, elle savait juste que c'était en rapport avec ce que les gens appelaient communément "argent".

L'homme se présenta, avant de lui balancer un compliment. L'elfe lui sourit, en lui répondant :


- Oh, c'est vrai ? Alors j'ai peut-être trouvé ce qui me permettra d'avancer sans trop d'encombres pour mon départ, finalement ! Je me nomme Eylun Draconae, enchantée, messire Gold ^^

Oui, bon. Son nom de famille n'était pas vraiment un nom elfique. Avant, elle ignorait pourquoi. A présent, elle savait : lors de sa réincarnation, elle avait gardé la même identité que son ancienne vie...et donc de Lackan. Qu'elle n'était plus. Enfin, elle était vivante, et c'était le principal. ça lui suffisait.

- Mais il n'est pas courant de voir des non-elfes se promener en Vallamdoum sans guide...dois-je en déduire que vous connaissez cet endroit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baltazard Gold
Rescapé de mon passé
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 31
Localisation : Aux enfers

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 200 pièces d'or

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [libre]   Ven 15 Jan - 20:35

Baltazard remonta ses lunettes sur son nez et épousseta un grain de poussiére sur sa veste noire. Son regard fixait le jeune elfe, analysant chacun des détails. Baltazard était un avare donc un étre immortel et il avait déja une grande expérience du monde aprés plusieurs siécles d'existence. Cet elfe lui semblait comme toute les elfes, mais elle l'était et elle ne l'était pas. C'était difficile a cerner pour l'avare. Il espérait tout de même ne pas avoir déranger la jeune inconnue, car ça ne lui arrivait pas souvent de s'écarter des chemins tracés par Smeagol alias Golum auprés des elfes. C'était une erreur comme une autre. Mais si c'était sur un guerrier elfique et non sur cette ravissante elfe qu'il était tombé, il aurait du se résigner a contre-coeur a se battre. Et il détestait se battre. Baltazard avait un bon fond, malgré ses méthodes peu orthodoxes. Il arrêta de fixer son interlocutrice pour ne pas la géner et porta ses yeux vers la forêt. Il ne voulait pas être surpris par quelqu'un d'autre. D'ailleurs, il irait rejoindre le sentier invisible sous peu. Mais il voulait un peu plus faire connaissance avec cette elfe intriguante. Celle-ci lui sourit.

-Oh, c'est vrai ? Alors j'ai peut-être trouvé ce qui me permettra d'avancer sans trop d'encombres pour mon départ, finalement ! Je me nomme Eylun Draconae, enchantée, messire Gold ^^

-Votre départ? Enchanté également, Eylun.


Le nom de Eylun confirma ce que Baltazard avait en téte. Ce n'était pas un nom elfique, loin de là. Et qu'estce que ce départ? Elle allait faire carriére dans la musique? Si c'était une elfe ne connaissant rien de la ville, ce serait difficile de faire affaire ainsi. Baltazard était un fin connaisseur dans ses choses-là. Il reporta donc son regard vers l'elfe, le visage toujours nonchalant.

-Mais il n'est pas courant de voir des non-elfes se promener en Vallamdoum sans guide...dois-je en déduire que vous connaissez cet endroit ?

-Et bien, je suis plutôt discret quand je vient a Vallandoum donc j'utilise certains stratagémes. Votre peuple est trés méfiant envers les étrangers, surtout en ce moment. Connaissez un certain Golum? Ou Smeagol.


L'avare ne voulait surtout pas révéler ces secrets a Eylun. Il préférait rester discret et invisible. Mais qu'estce qui lui a prit de s'écarter du sentier sans s'en rendre compte? Il s'adossa a un arbre et sourit pour la premiére fois a son interlocutrice. Un sourire conciliant et confiant.

-Les elfes ne sont pas aussi particulier que les elfes qui ne le sont pas mais qui le sont, Miss Eylun....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eylun Draconae

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 29

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 400 pièces d'or

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [libre]   Ven 15 Jan - 22:01

-Et bien, je suis plutôt discret quand je vient a Vallandoum donc j'utilise certains stratagémes. Votre peuple est trés méfiant envers les étrangers, surtout en ce moment. Connaissez un certain Golum? Ou Smeagol.

Eylun regarda Balthazar, se demandant bien où est-ce qu'il voulait en venir. Mais, ne décelant pas vraiment de mauvaise intention, elle répondit simplement :

- Comme beaucoup d'entre nous, j'en ai évidemment entendu parler...mais cette histoire me reste très vague

Ces deux noms lui disaient quelque chose, en effet. Mais elle n'arrivait pas à déterminer où, ni quand. Elle supposa alors qu'il devait s'agir d'un Lackan quelconque, et comme elle l'avait été dans une première vie, Eylun devina qu'elle avait dû en entendre parler dans cette vie-là, et non dans celle-là...pas encore, du moins.
Lorsqu'on se réincarnait, il était normalement impossible de se rappeler de ses anciennes vies. Eylun n'avait pu donc que se rappeler de son ancienne identité, de ce qu'elle avait été. Mais après, ça n'allait pas plus loin.

Elle ne regrettait pas spécialement de ne pas se rappeler, tout ce qui lui importait, c'était de profiter à fond de la nouvelle vie qui lui avait été donnée.

Balthazar finit par s'adosser contre un arbre, réajustant ses lunettes. Elle allait faire un mouvement lorsque l'Avare lui dit quelque chose d'étrange...


- Les elfes ne sont pas aussi particuliers que les elfes qui ne le sont pas mais qui le sont, Miss Eylun...

Si elle aurait voulu rester impassible, c'était raté. Parfois, elle était un vrai livre ouvert.
Si elle voulait le cacher, sa surprise et sa petite stupéfaction se reflétaient dans ses yeux bleus.
Que voulait-il dire ? Comment pouvait-il savoir ? Enfin, s'il avait deviné, évidemment.

Avant de répondre, l'elfe lui demanda, très calme, tout en le regardant dans les yeux (enfin, à travers ses lunettes XD) :


- Où...voulez-vous en venir, messire Gold ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baltazard Gold
Rescapé de mon passé
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 31
Localisation : Aux enfers

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 200 pièces d'or

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [libre]   Sam 16 Jan - 10:35

Baltazard avait touché en plein dans le mille. Sa question été destiné a connaitre la vraie nature de cette elfe si étrange. La surprise de Eylun n'éttona point l'avare qui s'y était attendu. Ele semblait ne pas connaitre Gollum alias Smeagol. Le soulagement sur le visage de Baltazard passa inaperçut. Il faisait le bien et non le mal mais il ne s'empéchait de penser aux choses malhonnêtes qu'il faisait au nom de l'équilibre. L'avare secoua la téte. Non, il le fallait. Pour l'équilibre. Il regarda Eylun dans les yeux ou plutôt a travers ses lunettes et un léger silence s'installa avant que l'elfe ne se décide a parler.

- Où...voulez-vous en venir, messire Gold ?

Baltazard soupira. Il allait devoir rester un peu plus longtemp dans les parages. D'un air toujours nonchalant, il sortit un piéce de ses manches et se mit a jouer avec. Sa dextérité a manier l'argent était trés impréssionant, si impressionant qu'il pourrait se faire passer pour un prestidigitateur. Le regard dans le vague, il répondit d'une voix tout aussi calme.

-Je suis perplexe en vous regardant. Vous ressemblez a une elfe, vous êtes une elfe, mais quelque chose en vous me fait penser que vous n'êtes pas un elfe. C'est difficile a cerner. J'ai bien peur de vous importuner, alors je crois que je vais bientôt regagner le sentier que je n'aurait jamais du quitter....

Malgré tout, il voulait éclaircir le mystére planant sur Eylun. La piéce avec laquelle jouait l'avare décriva un arc de cercle puis disparu dans le ciel. Baltazard n'en prit pas compte et ouvrit sa main fermé, révélant la même piéce qu'il avait lancer au loin. Un sourire de satisfaction s'étala sur ses lévres et il tourna le dos a Eylun pendant un instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eylun Draconae

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 29

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 400 pièces d'or

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [libre]   Dim 17 Jan - 23:54

- Si vous m'importuniez, je pense que je vous l'aurais fait savoir depuis longtemps...

Elle se coupa net, dans sa parole. Bon sang, la finesse et elle, ça faisait deux ! Souvent, elle était assez...directe XD mais au moins, c'était clair. Déjà ça.

Balthazar lui tourna ensuite le dos un instant, l'elfe baissa un peu les yeux : l'avait-elle embarrassé ? Mis mal à l'aise ?

Non, ce n'était pas ça...elle ne le ressentait pas...

Cet humain était vraiment particulier : il venait de prouver qu'il avait un sens de l'observation incroyable, et semblait toujours...impassible. C'était sûrement quelqu'un qui s'énervait rarement. Qui savait analyser chaque situation en détail avant "d'attaquer". Un Maître dans son Art, donc, et dans le cas présent, celui du métier "d'avare", terme qu'Eylun ne comprenait pas encore très bien, n'ayant absolument aucune notion de "l'argent".
Parce qu'à part que c'était ronde et brillant, et que ça servait à troquer contre tout et n'importe quoi moyennant une certaine quantité, c'était tout ce qu'elle en avait retiré.
C'était ça, de naître et de vivre tout le temps dans la nature sauvage...

Ne voulant quand même pas partir sur de mauvaises bases, elle lui dit :


- Vous êtes bien surprenant, pour un humain. Je dois avouer que vous m'avez impressionnée.

Mais, en y réfléchissant...cette remarque vous siérait aussi, bien sûr, avec quelques différences. Vous êtes humain, vous ressemblez à un parfait humain, et pourtant...vous avez quelque chose qui vous différencie d'eux.
Alors d'une certaine façon...nous pouvons dire que nous sommes pareils, à peu de choses près ^^


Ce type ne semblait pas avoir de sombres intentions. Eylun ne décelait rien de ce genre. Alors autant être franche en voulant bien lui confirmer ses soupçons, toutefois sans s'étaler sur les détails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baltazard Gold
Rescapé de mon passé
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 31
Localisation : Aux enfers

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 200 pièces d'or

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [libre]   Mar 19 Jan - 20:14

La phrase que prononça Eylun faillit le faire sourire mais il se retint a temps. Il ne l'importuner donc pas? Cette elfe était assez directe. Baltazard se retourna. Si il lui avait tourner le dos, c'était simplement pour ne pas la déranger en la fixant avec trop d'insistance. L'avare avait le don de ne pas inspirer confiance. ça, il le savait. Toute son existence, ont l'avaient prit pour un criminel de la pire espéce, un égoiste ou une ordure. Pourtant, c'était grâce a lui et a une centaine de ses semblables que le monde n'était pas encore plongé dans le chaos. Si l'équilibre s'éffondrait, de beaux endroits comme ceci habité par des individus ayant peu de notion sur l'argent allait être saccagé a cause de celle-ci. Baltazard ne le permettrait pas. Tout comme Scrooge, Midas, Ramses, Charon, Smeagol, Crésus, et bien d'autres. Ils étaient nés pour sauver l'équilibre et être mal vu par la population. Heuresement, ici personne n'était au courant de ces rumeurs. Baltazard s'en serait presque mordu les doigts si la ravissante elfe en face de lui ce serait mit a le traiter comme un horrible individu. Il remonta ses lunettes une nouvelle fois. Ce tic lui venait de son enfance, mais également de ses yeux. Ses yeux qui reflétait parfaitement sa tristesse. Il valait mieux les garder caché selon l'avare.

- Vous êtes bien surprenant, pour un humain. Je dois avouer que vous m'avez impressionnée. Mais, en y réfléchissant...cette remarque vous siérait aussi, bien sûr, avec quelques différences. Vous êtes humain, vous ressemblez à un parfait humain, et pourtant...vous avez quelque chose qui vous différencie d'eux.
Alors d'une certaine façon...nous pouvons dire que nous sommes pareils, à peu de choses près ^^


La justesse des propos d'eylun fit cette fois vraiment sourire Baltazard. Il aimait beaucoup la compagnie de l'elfe et il était plutôt pret a lui faire confiance, du moins en partie. Il passa la main dans ses cheveux d'ébéne et renonça a poser le pied sur la zone ou commençait le Chemin Secret de Smeagol. Et puis, c'était bien impolis de disparaitre sans dire au revoir. Baltazard recommença a admirer Eylun du regard. Cette observation était parfois gênante pour bien des gens, et l'avare espérait ne pas déranger davantage l'elfe.

-Votre raisonnement est juste. Tout a fait juste. Je ne suis pas humain. Je fait partie d'une race de mages ressemblant énormément aux humains. A vrai dire, la seule chose qui nous différencie c'est notre façon de pensé et nos pouvoirs. Et également notre immortalité. Mon peuple est appeler "Avare" par tout le monde. Le nom réel serait bien difficile a prononcer dans n'importe quelle langue. Mais parlez-moi un peu de vous. Vous m'intriguez autant que je vous admire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eylun Draconae

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 29

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 400 pièces d'or

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [libre]   Mer 20 Jan - 2:16

Il se retourna, remonta à nouveau ses lunettes. Geste qu'il semblait faire plutôt souvent.
Enfin. Au moins, il n'avait pas mal pris ce qu'elle lui avait dit.

Il n'y avait aucune raison, parce qu'après tout, Eylun ne lui avait rien dit de mal, en tout cas, c'était ce qui lui semblait, mais le problème, c'était que les autres ne voyaient pas souvent ça sous cet aspect, et prenaient mal ce qu'elle disait.
Pourtant, c'était tout elle. Certainement une ancienne habitude provenant de sa vie de Lackan...

Balthazar n'était vraiment pas comme les autres humains. Et il le lui confirma, sans aucune gêne, sans aucun embarras, contrairement à elle. Ce qui sembla...la rassurer. Lorsqu'il lui avait fait la réflexion, elle avait réservé sa réponse, et finalement, il assurait ses propos. Tout le monde pourrait dire des choses comme ça. Mais Eylun ne décelait aucun mensonge.


- Concernant votre façon de penser, je l'avais remarqué ^^ Cela s'entend à la façon dont vous parlez, et l'intonation. En revanche, j'avoue ne connaître les "Avares" que de nom. Et je n'ai pas pour habitude de juger ce que je ne connais pas. Votre aura est grande, en effet. Alors je vous crois lorsque vous vous dites "Mage Immortel". Une présence comme la vôtre, ce n'est pas courant.

Elle ne parvenait pas à être neutre. Elle était plutôt limite enthousiaste. Comme attirée par la différence, ce qu'elle avait toujours été. Et même encore maintenant, malgré sa gestuelle et habitudes elfqie tout à fait évidentes.

Sauf qu'elle se mit à rougir légèrement lorsqu'il termina en lui demandant de lui parler d'elle, mais surtout, en rajoutant qu'il l'admirait.

Tiens donc !

L'elfe n'avait pas trop l'habitude de parler d'elle. Enfin, c'était dû à son caractère, aussi. Autant elle pouvait se montrer "je vais de l'avant, je fonce", mais lorsqu'on lui envoyait un compliment sincère, là, c'était une toute autre réaction.

Enfin, elle se reprit très vite, trop honteuse de se montrer comme ça devant qui que ce soit, et elle lui dit, cette fois un peu moins assurée que tout à l'heure x) :


- Eh bien, que dire...je n'ai pas vraiment une grande histoire, contrairement à vous. Je suis seulement apparue ici il y a treize ans et j'ai tout simplement grandi et vécu ici, au sein d'une famille aimante et modeste. Et maintenant que je suis prête, j'aimerai beoucoup explorer Terrelunae. Certains sont contre cette décision car ils craignent pour moi, mais...n'est-ce pas en voyant d'autres horizons, en rencontrant d'autres personnes et en affrontant des situations auxquelles nous ne sommes pas accoutumé(e)s que nous évoluons ?
Je crains d'être encore bien faible, malgré mes entraînements. Et dans ce monde...


Elle se rattrapa aussitôt. A sa dernière phrase, pendant une fraction de seconde, un léger voile d'ombre était passé dans ses yeux. Comme si d'anciennes images lui revenaient en tête. Mais elle ne voulait pas embarrasser Balthazard Gold. Surtout pas. Raison pour laquelle elle s'était très vite repris, et elle acheva simplement avec un sourire franc :

- ...j'ai appris que les faibles ne vivaient pas longtemps. Et je veux vivre. Le plus longtemps possible. *Cette fois, en tout cas* Tout en restant moi-même ^^


Dernière édition par Eylun Draconae le Mer 20 Jan - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baltazard Gold
Rescapé de mon passé
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 31
Localisation : Aux enfers

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 200 pièces d'or

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [libre]   Mer 20 Jan - 16:57

(Tu a dit que tu aimerait beaucoup exploser Terralunae Shocked je prend ça pour "explorer" hein^^)

Baltazard était rarement gêner. Il disait toujours ce qu'il pensait, comment il le pensait, et expliquer avec précision pourquoi il l'avait pensé. C'était assez déconcertant de parler a un Avare, mais certaines personnes n'avaient aucun mal a le faire sans hostilité envers leur interlocuteur. Comme eylun par exemple. Autre particularité de Baltazard, il ne mentait que quand il y avait de l'argent en jeu. Cela ne servait a rien de mentir alors que l'ont pouvait tout simplement ne rien dire. Ou alors ont pouvait dire la vérité en évitant certains détails. L'avare connaissait bien l'art de la parole autant que l'art de l'argent. Mais il n'était pas ici pour penser a l'argent ou aux mensonges. Il était là pour en savoir plus sur Eylun, ou alors simplement profiter de la compagnie de quelqu'un qui ne le haissait nullement. Elle semblait avoir de l'enthousiasme quand elle parlait de la différence entre Baltazard et une personne normale. Etait-ce parcequ'elle était aussi différente? L'avare n'en savait rien, il ne pouvait pas lire dans les pensées. Il pouvait seulement observer et user de sa curiosité quand cela lui chanter.

Baltazard faillit éclater de rire quand Eylun se mit a rougir légérement a cause du compliment que l'avare lui avait adresser. Ou alors était-ce simplement parce qu'elle ne voulait pas parler d'elle??? Baltazard resta plier en deux puis se redressa pour ne pas frustrer son interlocutrice. C'était rare de faire rire Baltazard et sa perpétuelle zone d'ombre. Eylun se reprit trés vite puis répondit a la question.

- Eh bien, que dire...je n'ai pas vraiment une grande histoire, contrairement à vous. Je suis seulement apparue ici il y a treize ans et j'ai tout simplement grandi et vécu ici, au sein d'une famille aimante et modeste. Et maintenant que je suis prête, j'aimerai beoucoup explorer Terrelunae. Certains sont contre cette décision car ils craignent pour moi, mais...n'est-ce pas en voyant d'autres horizons, en rencontrant d'autres personnes et en affrontant des situations auxquelles nous ne sommes pas accoutumé(e)s que nous évoluons ?
Je crains d'être encore bien faible, malgré mes entraînements. Et dans ce monde...


L'assurance de la jeune elfe avait baisser. Elle ne voulait surement pas parler d'elle et Baltazard se promit d'éviter ce sujet pour éviter d'embarrassé la belle elfe. Elle se croyait faible? Baltazard fronça les sourcils. Son mentor, Scrooge, lui avait toujours appris que ceux qui se croient faibles le resteront pour toujours. Un esprit entravé ne peut progresser. L'avare remarqua qu'elle n'avait pas terminé sa phrase. Il remarqua tout de même qu'elle avait peu de notion du monde extérieur et que ce serait assez dangereux pour quelqu'un comme elle de s'y tailler une place. Elle veut donc devenir plus forte. Et donc, elle ne venait pas d'ici. Elle n'y était que depuis 13 ans. L'avare soupira. Il ne demanderait pas des précisions suplémentaires mais était déçut de ne pas connaitre le pourquoi du comment. Eylun continua avec un sourire qui fit également sourire Baltazard.


- ...j'ai appris que les faibles ne vivaient pas longtemps. Et je veux vivre. Le plus longtemps possible. Tout en restant moi-même ^^

-Eylun, vous n'êtes faible que si vous le décidez. C'est ce que mon mentor m'a apprit. Votre confiance est la base de votre force. Ayez confiance, et vous n'aurez aucun mal a vous sortir de situations périlleuses. Ajouté a ça une bonne dose de chance et vous pourrez y arriver!


Baltazard se demanda pourquoi il disait ça. Il n'avait rencontré cette jeune elfe que depuis une vingtaine de minutes et voila qu'il lui donner des conseils. Ce n'était pas dans ses habitudes, mais il ne pouvait s'en empécher. Baissant légérement la téte, L'avare laissa ses pensées vagabondaient.


-Eylun, votre nom est assez particulier mais c'est un nom a votre image. Il me fait pensé a la Lune. J'aime beaucoup observer la lune. Si belle, si inaccessible, si lumineuse... Vous savez, je crois bien que je ferait mieux de partir. Je.....


Il ne finit pas sa phrase. Il jeta un coup d'oeil en direction du Chemin Secret, prêt a y retourner. Mais il ne pouvait s'empécher de se demander si il ne ferait mieux pas de rester. Il resta un instant dans le silence, la téte toujours baisser et le doigt sur la monture de ses lunettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eylun Draconae

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 29

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 400 pièces d'or

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [libre]   Mer 20 Jan - 20:33

[HRP : oui, faute de frappe XD c'était bien "explorer" et encore, j'en au corrigé pas mal, parce que ce matin, je tapais un message sur un autre forum, et "chaque" s'est retrouvé écrit en "euqcha" et pour le message précédent, il y avait pas mal de mot comme ça XD désolée, le matin, même si je tape vite, je vois pas les lettre de mon clavier XD quoique, "exploser" Terrlunae, pourquoi pas, mon perso est peut-être une sadique, qui sait ? x) *sbaf*]

Eylun eut du mal à dissimuler sa réaction face aux propos de Balthazar. Elle ne sut quoi dire. Et elle se demandait aussi pourquoi ce genre de compliment s'adressait à elle et pas à quelqu'un d'autre de mi...

Elle chassa ces pensées. Balthazar avait raison : derrière ses grands airs, elle n'avait pas vraiment confiance en elle, en fait...
Pourquoi ? Elle n'en savait pourtant rien ! Mais elle savait une chose : si elle continuait à ne pas aller de l'avant faute de confiance en soi, elle n'irait nul part. Et dans la vie, il fallait avancer. Alors elle avancerait, malgré ses craintes, et ce jusqu'à ce qu'elle aie plus d'assurance.

Elle regarda Balthazar, avant de lui répondre alors simplement :


- Tous les prénoms elfiques signifient quelque chose dans la langue commune. Et le mien est effectivement en rapport avec la lune...

Son nom, "Draconae", n'était pas un mot elfique, en revanche. Ce qui la différenciait un peu. Eylun avait trouvé la raison, en touchant ce bel arbre blanc dans la forêt...mais à choisir, elle se préférait maintenant.
Parce que d'après le peu de souvenir qu'elle avait retrouvé, elle avait découvert qu'elle n'était pas du tout comme aujourd'hui, surtout physiquement. Mais aussi en façon d'agir.
En Lackan, étant née dans un clan de guerriers sauvages relatés dans certains contes de fées, comme pour beaucoup de Lackan, ce qui y avait été conté s'éloignait de la vérité :
Dans la version "histoire", un héros les avait rencontré, avait réussi à gagner leur confiance, et avait pu s'en faire de redoutables alliés pour vaincre un puissant mage noir et ses soldats. A la fin de l'histoire, il épouse la fille du chef de ces elfes, dont il est tombé amoureux. Classique, comme histoire.

La vérité, c'était celle-ci : ce clan était bien des guerriers sauvages, et ils ne faisaient pas confiance à n'importe qui. C'était même la loi du plus fort, entre eux. Les faibles mouraient. Ils étaient limites des barbares, qui sortaient facilement leurs lames aiguisées à la moindre parole. Ils ne pensaient qu'à se battre, c'était même leur raison de vivre. Ils étaient du genre violent, et vivaient dans le sang de leurs ennemis, de quiconque osait les défier.

Dans tout ça, Eylun, qui, du coup, avait été éduquée là-dedans, était une jeune demie-elfe plutôt froide et distante. Et surtout avec un sale caractère. Ce n'était pas qu'elle était spécialement mauvaise, mais c'est qu'elle était comme ça. Un véritable cactus, qu'il ne fallait pas trop bousculer.
Elle ne tolérait aucun ordre de la part des autres, et refusait qu'on lui impose quoi que ce soit. Et ne se battait que lorsqu'elle le jugeait nécessaire. Et contrairement aux siens qui ne faisaient pas de quartiers, elle, elle n'allait jusqu'à cet extême qu'en cas de nécessité aussi. Si elle n'allait pas jusque-là, elle faisait suffisamment peur à son ennemi pour le dissuader de revenir l'attaquer.

Physiquement, elle était légèrement différente d'eux, aussi : eux étaient un clan d'elfe de la nuit, ils avaient donc la peau généralement bleutée et/ou violet, avec des yeux violets. Elle, elle était hybride, bien qu'elle leur ressemblait au niveau de la peau, avait de longs cheveux bleus et souples mais avait, contrairement à eux, d'étranges yeux d'argent.

Ce héros dont parlait les livres, il était bel et bien arrivé. Mais ce n'était pas pour massacrer son ennemi. C'était plutôt pour les engager afin qu'ils l'aident à bâtirr son futur royaume. Le clan avait refusé catégoriquement, et l'avait menacé de le tuer s'il ne partait pas immédiatement.
Mais un beau jour, il sut gagner leur confiance, sauf celle d'Eylun, qui ne l'aimait pas beaucoup.

Parce qu'elle sentait qu'il cachait quelque chose. Qu'il avait un peu comme envouté les siens, même si ceux-ci restaient naturellement eux-mêmes niveau attitudes.
La Lackan d'autrefois en avait été certaine le jour où cet homme avait demandé sa main à son père. Ce jour-là, Eylun lui avait collé la plus belle droite de tous les temps, au point de lui faire saigner le visage, tellement elle y avait été fort, en y mettant toute sa haine contre lui. Elle se souvenait ensuite qu'elle avait dégainé son épée, enfonçant un peu la pointe à la base du cou de l'étranger, en lui ordonnant de disparaître sur-le-champ avant qu'elle ne s'en charge elle-même. Et qu'elle pourrait le faire partir très loin. Du genre dans le monde des morts. Même dans cette première vie, Eylun avait toujours été assez directe, et n'y allait pas vraiment dans la dentelle, surtout dans cette vie-là.

C'était dire à quel point elle le détestait ! XD

Et comme elle avait refusé, la tradition de chez elle s'était imposée : un duel. Elle avait donc défié l'homme, et elle avait gagné. Mais l'étranger n'avait pas dit son dernier mot.

Ne supportant plus cette ambiance qu'elle ne parvenait pas à changer, le coeur serré d'avoir d'une certaine façon perdu son clan d'une certaine façon, même si elle ne montrait pas ses sentiments comme elle avait apprit, elle avait quitté son clan, pour vivre ailleurs, découvrir une autre vie.

C'était trois semaines plus tard, où l'homme, pour se venger, et surtout histoire qu'Eylun ne se marient jamais avec quelqu'un d'autre, vendit Eylun aux Lackans non-intégrés qui parvinrent à lui donner la mort.

Heureusement, Eylun, pendant ces semaines-là, avait prévu le coup : elle avait donc bravé l'interdit et fait en sorte de pouvoir se réincarner tout en récupérant son identité. Même si ça avait plus de chance de louper qu'autre chose. Au final, ça avait réussi. Et c'était tant mieux.

Elle avait beaucoup changé, par rapport à avant, même au niveau réaction : en effet, elle n'était plus du tout aussi aggressive que dans sa première vie, par exemple.

Balthazar s'aprêta à partir. L'elfe s'avança vers lui, et lui répondit :


- Je ferais de mon mieux ^^ Si vous devez vous hâter, alors il ne vaut mieux pas que vous vous attardiez ici. A moins que je puisse vous être utile dans quelque chose ! Sinon, j'ai été vraiment ravie d'avoir fait votre connaissance ! Les elfes sont toujours méfiants, et c'est vrai que, comme eux, j'ai un peu tendance à me méfier des autres races...mais vous venez de me confirmer que le monde extérieur est bien différent de ce qu'on pense !

Allez. Elle s'était encore trouvé une raison pour partir XD

[HRP : allez, le post d'en haut est corrigé XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baltazard Gold
Rescapé de mon passé
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 31
Localisation : Aux enfers

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 200 pièces d'or

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [libre]   Mer 20 Jan - 22:28

( Shocked espéce de Terroriste!!!!! xD)

Baltazard ne se retourna pas. Il aller encore changer d'avis sinon. Il repensa ce qui l'attendait aprés être rentré de son excursion ici. Les affaires qu'il devait a tout prix conclure, l'argent a transporter dans son coffre, les comptes a envoyer par la voie "Avarienne" au Grand Chef, le rapport journalier de ses terrains et découvertes, la ronde habituelle autour de son domaine, ect... L'avare ne savait faire que ça a part explorer le monde, et il n'allait pas changer d'attitude sous peu. Chaque avare était différend. Charon ne s'éloignait jamais des étendues d'eau, Midas pouver transformer tout en or avec un simple toucher, Smeagol passait son temps a fouiller Vallandoum en y tracant son propre chemin, Ramses était si agés qu'il ressemblait plus a une momie qu'a autre chose et compter jusqu'au plus petit grain de sable du désert d'illusios. Baltazard, son talent a lui, c'était bien manipuler. Manipuler l'argent, Manipuler les gens, Manipuler les pensées, Manipuler la parole. Il détesté parler de ça comme un don. Baltazard vit que Eylun se rapprochait de lui.

- Je ferais de mon mieux ^^ Si vous devez vous hâter, alors il ne vaut mieux pas que vous vous attardiez ici. A moins que je puisse vous être utile dans quelque chose ! Sinon, j'ai été vraiment ravie d'avoir fait votre connaissance ! Les elfes sont toujours méfiants, et c'est vrai que, comme eux, j'ai un peu tendance à me méfier des autres races...mais vous venez de me confirmer que le monde extérieur est bien différent de ce qu'on pense!

-Ce serait triste si il vous arriveriez quelque chose. Egalement ravis d'avoir fait votre connaissance, même trés heureux. Cela m'a permit d'oublier les malheurs qui pésent depuis plusieurs siécles sur mes épaules. Malheuresement, ils m'attendent sur le pas de la porte. J'espére que vous réussirez dans votre entreprise. Si vous avez un probléme, ou si vous désirez simplement parler, Murmurez ceci "Dônàrrp". Je sait que les elfes ont une excelente mémoire, alors usez de la votre et retenez bien ce mot. Que la chance équilibre vos pensées.


Aprés cette au revoir a la façon des avares, Baltazard marcha d'un pas décidé vers la zone du Chemin Secret, qui était invisible aux yeux d'Eylun. Il se retourna, la salua en touchant son front puis posa le pied sur le chemin. L'avare disparut complétement devant Eylun, alors qu'en fait il n'était qu'a seulement une vingtaine de pas. Baltazard soupira, observant une derniére fois le visage d'eylun, puis continua son chemin. Un air nonchalant reprit place sur son visage et il sifflota un air bien connu des avares. Si eylun voudrait le revoir ou si elle avait besoin d'aide, il lui suffirait de prononcer "Dônàrrp" qui voulait dire "Pensif" dans la langue des avares. Et justemment, c'était le surnom de Baltazard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eylun Draconae

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 29

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 400 pièces d'or

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [libre]   Mer 20 Jan - 22:55

[HRP : toujours se méfier des apparences x) ]

Balthazar lui répondit, et l'elfe se demanda quels pouvaient bien être les maheurs qui tracassaient l'avare. Enfin, chacun avait son histoire, ses doutes, ses problèmes. Même si, lorsqu'il l'avoua, cela ne la laissa quand même pas indifférente. Elle ressentait tant de chose nouvelle depuis 13 ans !

La peur, la douleur, le doute...la joie, l'amour, l'amitié, la compassion.

Elle avait aussi appris certaines choses tout naturellement, comme le rire et les larmes.

Tout ça, depuis qu'elle avait récupéré ses anciens souvenirs, elle savait qu'elle ne ressentait pas tout ça, auparavant.

Autrefois, ayant été éduquée comme ça, elle aurait vu quelqu'un souffrir devant elle, elle serait restée de marbre, en répliquant presque la même chose que Balthazar, mais en plus...brutal : "si tu es faible maintenant, tu le seras toute ta vie".
Elle n'en revenait pas encore qu'elle était comme ça, aussi froide, aussi dure...

Mais elle n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit que Balthazar termina, en lui donnant...une aide ?


- C'est très gentil à vous, messire, très bien, je m'en souviendrais, et m'en servirait à l'occasion ^^

*Je suis curieuse de savoir ce que ça fait...enfin, ce n'est pas le moment de poser la question...je verrais bien !*


Tout était utile. Elle pourrait donc prononcer ce mot. A entendre l'Avare, elle supposait qu'il apparaîtrait aussitôt sur place. Enfin, elle n'en savait rien.

L'Avare la surprit ensuite en...posant un doigt sur son front ?!
Elle manqua de rougir jusqu'à la pointe des oreilles. Jamais on ne s'était approchée d'elle de cette façon, aussi, elle ne savait comment abroder la situation, du coup.

Qu'est-ce que ce signe signifiait ?

En voyant Balthazar s'éloigner, l'elfe supposa qu'il s'agissait d'un signe d'adieu propre à lui-même, mais elle ne saurait le confirmer. De toute façon, elle n'osait pas le lui demander.
L'Avare disparut soudainement. Eylun savait faire pas mal de chose en magie, mais elle ne savait quand même pas voir les choses invisibles. ça non. Alors elle ignorait où l'homme avait bien pu aller.
Pourtant, ses sens d'elfe ressentaient encore un peu sa présence, même si celle-ci s'éloignait. Mais elle ne le voyait pas.

S'était-il rendu invisible ? Il était Mage, après tout ! Non, ça devait être autre chose...elle ne savait pas trop quoi, mais elle estima que ce n'était pas vraiment un détail important, alors elle laissa tomber.

Regardant donc dans le vide, elle sourit, et murmura :


- A une prochaine fois. Peut-être nous reverrons-nous une prochaine fois ^^

Oui, cet hommeavait un peu changé son regard sur l'extérieur. Elle tendit le bras qui tenait toujours son nouvel instrument, et le fit tout simplement disparaître par magie. C'était plus pratique à transporter, comme ça XD

***Bon, et si nous préparions ce voyage ? Je vais me préparer quelques provisions chez moi avant d'y aller. Il m'a donné du courage !***

Elle se retourna alors, et prit le chemin du retour, jusque vers la partie de Vallamboum qui l'abritait avec d'autres elfes, afin de finaliser ses préparatifs.

Oui, qui sait, peut-être recroiserait-elle un jour l'Avare ?


[HRP : je pense que le sujet est terminé, là, non ? ^^" bref, à verrouiller XD et go pour un prochain RP x)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle vie [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nouvelle bibliothèque? (libre) :fini:
» Une nouvelle guerre [Libre]
» LES VOEUX ET LES DOUBLES V DE KAKAKOK POUR LE NOUVEL AN !
» Une nouvelle chasse [libre]
» ~ Peut être enfin la fin du cauchemar et le début d'une nouvelle vie ~ [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les contes de la Lune noire :: Les coulisses du forum :: Les archives des contes de la lune noire-
Sauter vers: