Les contes de la Lune noire
Salut à toi compagnon surfeur, les habitants de la Lune noire te souhaite la bienvenue. Si cet environnement te plaît, n'hésite pas à nous rejoindre ^^


Et si derrière les faits se cachait une autre vérité...
 
AccueilportailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un amnésique en vadrouille (Nywin Trame)

Aller en bas 
AuteurMessage
Nywin Kinyam
Vive Thor,à la vie à la mort !
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 06/12/2009

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 300 pièces

MessageSujet: Un amnésique en vadrouille (Nywin Trame)   Lun 4 Jan - 0:19

Un individu avait envahi la forêt. Nywin, plein de fureur, l'avait poursuivi comme à son habitude. Le fuyard avait emprunté une calèche tirée par trois chevaux mais c'était sans compter sur la vitesse du centaure et sa détermination sans faille. Un arc lui aurait été profitable dans cette situation; mais alors que ses sabots commençaient à ressentir de la fatigue, il redoubla d'énergie. La calèche finit par rentrer dans une ville en buttant contre les premiers pavés. Comme un allergique, Nywin s'arrêta devant le panneau de Tandorel, puis reparcourut la campagne... Il était perdu au milieu de gens... gens dont il ne maitrisait que peu le langage... tout allait parfaitement bien.

Tranquillement il suivit les traces qu'avaient laissées les roues de l'engin sur la terre jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien pour l'orienter. A partir de cette impasse, il suspendit son retour. Il observa le paysage qu'il avait à l'instant dénigré. Lorsqu'il avait une proie, tout passait au second plan ce n'était que maintenant qu'il trouva un verger. N'ayant aucune notion de la propriété, il rentra dans la cour de la maison, traversa le jardin jusqu'à un pommier dont il détacha les pommes avec amour avant de les croquer avidemment. La faim s'affaiblissait, cela lui redonnait courage mais ne connaissant rien à son environnement, il se fit avec des feuilles de rhubarbe un baluchon où il mit cinq ou six pommes puis il le referma. Alors qu'il s'en allait, il vit une femme sortir de chez elle. Elle hurla "Au voleur!". Le centaure recula, apeuré, il ne comprenait pas. Finalement, voyant qu'elle continuait à crier, il lui asséna un coup de pied léger qui l'envoya contre le mur le plus proche. Ses jambes guidèrent sa fuite, il se croyait débarrassé de tout intrus. Il ne regardait pas devant lui, se souciant plutôt de cette créature bruyante dont il ne cernait pas les paroles.

Il entendit encore des sons, vit un homme devant lui, il freina. Un hénissement sortit naturellement puis lorsqu'il distingua de la surprise, il se mit à parler dans le langage elfique. La langue elfique éttait une langue rare mais il voulait essayer, juste esayer.


- Forêt... Retourner dans ma forêt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trame Hole
Ecrivain sentimental
Ecrivain sentimental
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 16/12/2009
Localisation : Dans un encrier

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 445 pièces d

MessageSujet: Re: Un amnésique en vadrouille (Nywin Trame)   Lun 4 Jan - 9:50

Trame en avait eu marre. Tellement marre de la ville et de ses tours de verre, ainsi que des Editions Barlowe and Co -qui voulaient encore qu'il chroniquât une taverne à l'autre bout du pays, et Dieu savait qu'il en avait soupé des tavernes- qu'il avait décidé de prendre quelques jours de vacances... chez sa mère, à Camwee-les-Chênes.

Il flânait toujours en chemin, ramassant quelques groseilles le long des routes, des fleurs qu'il monterait en bouquet pour sa tendre mère, des cailloux avec lesquels il s'amusait aux ricochets dans les cours d'eau. Toute cette campagne sentait bon son enfance. Il se rappelait avoir traversé ce pont, là, juste entre deux gros châtaigners, et aussi sauté dans cette rivière -l'Ourde-, ou encore volé des épis de blé dans ce champs, à droite. Trame souriait, de ce sourire apaisé et apaisant.

Il ne pouvait néanmoins s'empêcher de penser à Lisette, la jeune femme qui avait eu des problèmes avec deux trolls à Elatrolith. Il se souvenait de son long visage pâle et ses lèvres formaient naturellement des vers à son encontre.
"Les yeux étincelants, vous êtes, ma belle, l'un de ces bijoux étincelants, que l'on garde, ma belle, bien précieusement..." murmurait-il, perdu dans le vague, marchant d'un pas automatique.

Un cri le sortit brutalement de sa rêverie. Il s'arrêta et crut distinguer un lointain "Au voleur!" à travers le bruit effréné de sabots au galop sur le sol. Il se retourna et se retrouva nez à nez avec une étrange créature, mi-cheval mi-homme, qui pila juste devant lui, hennissante, les yeux roulants d'effroi. Le jeune écrivain resta ébahi. Le centaure se calma et murmura quelque chose que Trame ne comprit pas. Son visage interloqué dut être interprêté car la créature lui tendit soudainement une pomme de son baluchon. Le jeune homme la prit de bon coeur, et sourit. La chimère semblait néanmoins attendre quelque chose en retour. Trame crut comprendre, et plongea la main dans sa besace, la ressortant avec quelques baies qu'il proposa au centaure. Les sourcils de ce dernier se froncèrent, et il accepta le présent d'une main méfiante. Le sourire de Trame s'élargit. La créature redit cependant la même chose, que le poète ne comprit toujours pas. Il haussa les épaules d'un air navré et, finalement, lui fit signe de le suivre.

C'est ainsi que cheminant-trottant, les deux êtres poursuivirent leur chemin en direction de Camwee-les-Chênes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glauqueries.canalblog.com
Nywin Kinyam
Vive Thor,à la vie à la mort !
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 06/12/2009

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 300 pièces

MessageSujet: Re: Un amnésique en vadrouille (Nywin Trame)   Lun 4 Jan - 19:19

Le centaure ne savait plus ce qu'il devait faire pour se faire comprendre: comme toujours, il y avait ce problème de langage. Il tendit une pomme à Trame en pensant ainsi lui signifier qu'il voulait un service en échange. L'homme fut surpris, accepta la pomme mais ne lui dit rien. Contraint, le centaure le suivit en cherchant un moyen de se faire comprendre... Absorbé par ses pensées, il remarqua néanmoins des cris... Il se rendit compte qu'ils revenaient sur ses pas et que donc la provenance de ses cris ne pouvait provenir que de cette folle qui lui avait crié dessus. Il devança Trame en galopant devant lui vers la femme. Elle ne s'attendait pas à ce genre de réaction et fit demi-tour. Un tronc lui servit de refuge alors que Nywin tentait de briser l'écorce... Ses sabots cognaient contre le bois, lorsqu'il fut bien sûr qu'elle se tairait, il revint à la rencontre de Trame.

- Ne vous laissez pas abuser par cet... cet espèce d''animal, Monsieur, enfuyez vous ! s'exclama la femme.

Nywin, quand il vit qu'elle continuait de parler, fit encore des dégâts dans l'écorce avec colère. Soudain, il s'arrêta... Une troupe de villageois venaient par ici... N'aimant guère la foule, il se dissimula derrière une chaumière. Les gens venaient avec ce qu'ils avaient sous la main pour chasser le voleur. Tout le quartier s'était déplacé, au moins ils étaient par ici plutôt solidaires. Un enfant tira sur la veste de Trame par petits coups, il leva sa tête brune vers le jeune homme en lui demandant s'il n'avait pas vu un individu étrange. Nywin ne comprenait presque rien, mais il ne se montrait pas, guettant de la part de ces bipèdes un prompt départ.

- Alors où est-il? Vous l'avez croisé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trame Hole
Ecrivain sentimental
Ecrivain sentimental
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 16/12/2009
Localisation : Dans un encrier

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 445 pièces d

MessageSujet: Re: Un amnésique en vadrouille (Nywin Trame)   Mer 6 Jan - 19:27

Alors qu'ils s'approchaient du village, une bonne femme les interpela et le centaure fonça sur elle, lui flanquant la frousse, la poursuivant jusque derrière un tronc où la villageoise s'était réfugiée. Abasourdi, Trame ne put faire un geste et ne reprit contenance que lorsque la créature revint auprès de lui. C'est seulement en plein soleil, alors que son étrange compagnon de route piaffait, qu'il aperçut des écritures sur la banderole qui ceignait le centaure. Ces dernières étaient dorées et signifiaient : Nywin. "Ainsi donc ce centaure s'appelle Nywin !" s'exclama intérieurement l'écrivain. "Ne vous laissez pas abuser par cet... cet espèce d'animal, Monsieur, enfuyez vous !" lui enjoignit la femme de derrière son arbre. Nywin, furieux, se rua de nouveau sur le tronc et en gratta l'écorce.

- Du calme ! Elle ne te fera aucun mal ! lui dit Trame.

Il se retourna vers le chemin et aperçut alors toute une troupe de Camweenois qui s'approchaient, avec de grands cris et des fourches, dans leur direction. "C'est cet espèce de cheval !" cria quelqu'un. "L'espèce de cheval" se réfugia au galop derrière une chaumière, laissant Trame tout seul, et plus que perplexe. Il se dirigea vers la foule, et l'un d'entre eux lui demanda où s'était caché le centaure. Le jeune homme haussa les épaules, et sentit qu'on lui tirait un pan de sa tunique. Un petit garçon, peut-être huit ans, lui sourit de toutes ses dents et lui demanda, d'un ton très sérieux : "Alors, où est-il ? Vous l'avez croisé ?" L'écrivain lui répondit qu'il devrait aller se peigner, et, prit d'une inspiration soudaine, s'avança dans le centre de la foule, monta sur une grosse pierre, et se mit à s'égosiller : "STOP !" Le calme se fit. Tout le monde riva son regard sur ses nippes et sa jolie figure, et une vieille femme, d'un air narquois, lui demanda :

- Que vas-tu faire, mon garçon ?
- Je comptais rétablir un peu de silence, et connaître la cause de cette manifestation, répondit franchement Trame.

Quelqu'un alors prit la voix :

- Cette créature, là, mi-homme mi-cheval, a volé la pauvre Bérangère !

Cette dernière, revenue de son arbre, hocha vigoureusement la tête.

- Et qu'a-t-il volé ? s'enquit le poète.
- Des pommes ! Et tout le monde sait que voler, c'est mal, alors nous, le mal, on le punit ! vociféra Joachim, le forgeron du village.

Tout le village s'écria "OUAIS !" et les faux, haches et fourches furent de nouveau brandies rageusement.

- HE HO ! s'époumona Trame. Ce n'est pas la faute du centaure, c'était inconscient, il ne pouvait pas savoir ! Il ne vient pas de chez nous, il a dû se perdre, avoir faim et prit quelques pommes chez Bérangère, c'est tout. On ne va pas en faire un plat !
- Il s'est jeté sur moi et m'a botté les fesses ! s'insurgea la victime. Quelques uns ricanèrent.
- Il était effrayé ! Si vous criez comme ça c'est sûr qu'il va être encore plus furieux !

Trame distingua des murmures. Il entendit alors un petit trot. Il se retourna et sourit à Nywin, qui avançait, penaud. "Nywin !" l'appela-t-il. Il l'approcha, sous les yeux médusés des habitants, et mit la main dans le baluchon du centaure. Il en sortir quatre pommes, qu'il alla remettre dans les mains de Bérangère. "Voilà ton dû", lui dit-il sèchement. Nywin n'avait pas l'air franchement ravi, mais restait calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glauqueries.canalblog.com
Nywin Kinyam
Vive Thor,à la vie à la mort !
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 06/12/2009

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 300 pièces

MessageSujet: Re: Un amnésique en vadrouille (Nywin Trame)   Ven 8 Jan - 1:11

Des mots, des mots, toujours des mots ! Les gens jacassaient sans cesse, mais il ne les comprenait pas. Depuis sa cachette, il observait la scène. Il aurait bien réduit en bouillie tous ces individus, ils semblaient si hostiles qu'ils ne méritaient que cela. La voix de cet home le retenait. Bien qu'il ne saisisse pas le quart de ce qu'il lui avait dit, il avait saisi le message. Quand il vit qu'il semblait retenir ces hommes, qu'il semblait vouloir le protéger, il était étonné. Alors il voulut faire un effort. Il avança doucement comme si chaque pas le pressait à charger ou à fuire. Pour lui, il n'y avait eu que ces deux options, rien d'autres alors c'était plutôt assez désagréable.

Quand il entendit des rires, des cris. Il fit pivoter son corps pour faire chemin inverse, après tout il ne devait rien à cet homme, pourquoi resterait-il ? En plus, sympathiser avec lui signifiait beaucoup de choses. Il se savait en décalage par rapport aux autres. S'associer avec lui, cela revenait pour lui à sombrer parfois avec lui. Quand il vit des faux, il galopa vers lui. L'homme l'appela. Pour le centaure, il était clair qu'il le réclamait. En vérité, il prit dans sa sacoche les pommes que le centaure avait trouvées. Pire que tout, il les rendit à cette femme si étrange. Nywin ne comprenait plus... Tout s'embrouillait. Il resta stoïque pendant un moment. L'homme qui l'avait aidé semblait soulagé. Tout d'un coup, il sauta vers Berangère, agrippa le sac et prit deux pommes. Sans cela, il allait mourir. Il était perdu. Ils pouvaient bien se passer de deux pommes, non? Après tout, la terre est à tous....

Sauf qu'en sautant de la sorte devant elle, la femme tomba à la renverse sous les cris de la foule qui s'écarta puis se dispersa. Madame Berangère s'était écroulée au sol. Spontanément, comme un second réflexe, Nywin se pencha au dessus d'elle sous les apostrophes de l'homme dont il ignorait le nom, il mit sa main sur le coeur de Berangère. La femme le repoussa mais n'en avait pas la force. Le centaure écarquillait les yeux... Et la femme se releva sans séquelles... Nywin, en dépit de toute conscience, avait soigné cette femme. Nywin, lui, regardait ses mains...

* J'ai soigné quelqu'un ! * pensait-il.

Comme il avait tout oublié, son passé comme le reste, il n'avait jamais eu l'impression d'être un guérisseur... Il regarda l'homme aux cheveux châtains clair.

- Merci... Monsieur... disait-il en langue courante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trame Hole
Ecrivain sentimental
Ecrivain sentimental
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 16/12/2009
Localisation : Dans un encrier

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 445 pièces d

MessageSujet: Re: Un amnésique en vadrouille (Nywin Trame)   Lun 11 Jan - 12:55

Alors que Trame pensait avoir réconcilié les villageois et le centaure, ce dernier sauta d'un coup sur Bérangère, qui tomba à la renverse, et lui reprit deux pommes. Tout le monde se précipita autour d'eux, et l'écrivain dut user de toutes ses cordes vocales pour leur intimer le silence et leur demander de s'écarter.

Bérangère était comme évanouie, et lorsque Nywin posa une main sur elle, elle ne put que le repousser faiblement. Soudain, il y eut comme un halo blanc autour du couple étrange, et quand le centaure retira sa main du coeur de la villageoise, celle-ci se releva, les yeux écarquillés de stupeur. Trame était bouche béé, des murmures se répandirent dans la foule. Quelqu'un cria
"Il l'a guérie !" et le centaure se tourna vers le jeune auteur, semblant abasourdi de son propre pouvoir.

- Merci... Monsieur, dit-il laborieusement.

Trame eut alors un large sourire et lui répondit :

- Je ne savais pas que tu parlais la langue courante !

Il se retourna vers Bérangère, debout, qui époussetait sa robe. Elle fixa alternativement Nywin et Trame, et s'avança vers eux.

- Merci, dit-elle au centaure. Tu as droit de prendre toutes les pommes que tu veux dans mon jardin, dorénavant. Excuse notre harangue, mais c'est que nous avons eu des récoltes tellement mauvaises que nous ne pouvons pas nous permettre de donner tant aux étrangers... Il comprend ? demanda-t-elle à Trame.
- Je pense, oui. Il est farouche, mais il semble surtout désorienté, répondit le jeune homme en jetant un oeil à l'hybride.
- Eh bien... Je t'ai dit, tu peux te servir, insista-t-elle, en regardant Nywin. Qui es-tu, jeune sauveur de centaure ? s'enquit ironiquement Bérangère.
- Trame Hole, le fils de Maria Hole !
- Le fils de Maria ! Eh ! Albert ! Ailyne ! C'est notre Trame ! apostropha-t-elle.

Les interpelés et les autres habitants, qui s'en allaient petit à petit vaquer à leurs affaires, se retournèrent, surpris, et revinrent vers eux, l'air soucieux.

- Mon pauvre petit, émit une vieille femme.
- Il va falloir être courageux, renchérit Albert, un gros moustachu.
- Que se passe-t-il ? interrogea Trame, inquiet.

Bétangère secoua la tête et lui répondit :

- Tu aurais dû revenir deux mois plus tôt, ta mère aurait été encore là. Elle est morte de la Vilaine Toux.

L'écrivain sentit le chargin l'accabler, comme un coup de tonnerre. Cela faisait deux ans qu'il n'avait pas pris de nouvelles d'elle. Il avait été tellement pris qu'il n'avait pas même pensé à envoyer une lettre.
"Ingrat !" se sermonna-t-il. Maintenant, il était trop tard... Des larmes roulèrent sur ses joues, et le gros Albert, ainsi que Bérangère lui entourèrent les épaules de leurs bras compatissants. Nywin était allé cueillir quelques pommes et quand il revint sur la place du village, il trouva l'écrivain en pleurs, quelques personnes autour de lui essayant de le réconforter. Ayant aperçu le centaure, Trame sécha ses larmes et osa un sourire.

- Ma chère maman est morte, renifla-t-il.
- Nous l'avons enterrée derrière la colline, avec Georges, ajouta Joachim, le forgeron.
- Je vais aller la voir, décida Trame. Tu veux venir ? demanda-t-il à Nywin, qui était impassible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glauqueries.canalblog.com
Perséphone
Reine des damnés
Reine des damnés
avatar

Messages : 702
Date d'inscription : 29/11/2009
Localisation : 666 rue du Styx

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 575 prières

MessageSujet: Re: Un amnésique en vadrouille (Nywin Trame)   Mar 12 Jan - 12:57





Nom: Bargain
Prénom: Charles
Age: 28
Rôle: Créature invoquée par Perséphone (PNJ)
Points techniques 100 (60 en force et 40 en dextérité)
Charles Bargain, magouilleur ambulant, était tranquillement adossé à sa roulotte rouge écarlate et fumait un cigarillo. Restant silencieux, il observait la scène qui se déroulait devant ses yeux. Un centaure, un humain d'apparence frêle et Joachim le forgeron, Albert le boucher et Bérangère la marchande semblaient se quereller, mais de sa position, il n'entendait pas de quoi il était question. Son regard d'espion (car tel était l'un de ses rôles au service de la déesse) se figea sur le centaure. C'est alors qu'il le reconnut: il s'agissait de Nywin Kinyam, un émissaire au service de Thor. Aussi que loin que s'en souvienne Charles, Perséphone avait, il y a quelques années, tenté de mettre en péril cette association divine. Elle avait, au cours d'un combat du centaure contre un des soldats d'Arès, effacé la mémoire du disciple de son concurrent. Le sort semblait avoir été méchamment efficace, car Charles pouvait constater que même le langage de Nywin avait été altéré par l'attaque mentale.
Le gitan démoniaque se rapprocha du groupe de querelleurs, en quête d'informations. Une chose lui sauta aux yeux immédiatement: le centaure semblait avoir recouvert (du moins en partie car sa diction était encore maladroite) ses capacités. Charles Bargain se dit qu'il fallait absolument prévenir la déesse. Il lui envoya sur le champ un message mental (les dieux conservaient toujours un lien télépathique avec leurs créatures). La réponse fut immédiate, brève et expéditive, sous la forme d'un ordre:

"Tue Nywin Kinyam!"
Charles Bargain sourit: cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas investi d'une mission aussi importante. il réfléchit deux minutes à un plan pour assassiner le centaure le plus discrètement possible. Une idée surgit dans son esprit: il allait faire diversion. Charles s'approcha davantage du groupe, puis attrapa un gamin au hasard et cria à l'ensemble de l'assemblée:
-Voilà! Enfin je le tiens ce maudit garnement! Hier, il m'a volé vingt pièces d'or!
Tout le monde interrompit sa conversation pour se tourner vers le marchand ambulant et le présumé coupable (un gamin des rues aparemment, cela semblait vraiment crédible). Le centaure, n'ayant vraisemblablement rien compris à la scène, montra des signes d'hostilité. Il se tourna vers le jeune homme frêle qui l'accompagnait, lui fit un signe de main et grommela "Attends moi", avant de se retourner vers Charles Bargain. Celui-ci compris que l'hostilité de Nywin à son égard provenait de son cri, auquel le centaure semblait très réactif. Charles sourit intérieurement: il venait de trouver un moyen de s'isoler avec l'hybride. C'est alors que, prévoyant que Nywin allait le suivre s'il fuyait, il partir en courant, entrainant le centaure dans un chemin tortueux.
Après deux minutes de course effrénée, ryhtmée par le bruit des sabots, Charles Bargain s'arrêta d'un coup et se retourna vers son poursuivant. Le gitan sortit un poignard acéré et fonça sur Nywin, qui, surpris, n'eut pas le temps de se protéger. L'attaque de Charles Bargain fut violente.
(400 5) - (60 40) = 305 PV

_________________


Dernière édition par Perséphone le Mer 10 Fév - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iletaitunefolie.forumzarbi.com/forum.htm
Nywin Kinyam
Vive Thor,à la vie à la mort !
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 06/12/2009

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 300 pièces

MessageSujet: Re: Un amnésique en vadrouille (Nywin Trame)   Mar 12 Jan - 13:36

Nywin comprit que Trame H. était surpris de le voir parler. Il sentait que Trame le comprenait. Le centaure était totalement perdu, toutes ces personnes lui étaient étrangères et surtout... la foule l'intimidait et le rendait irritable. D'après ce qu'il comprenait à présent, on l'invitait à se servir dans le jardin de cette dame. Nywin se rendit compte même si tout s'enchaînait assez vite qu'une tragédie s'était produite. Lorsque l'écrivain versa des larmes, il lui avoua que sa mère était décédée. Le centaure compatit à sa douleur, il savait ce qu'on pouvait éprouver à la perte d'un être cher. Il s'apprêtait à hocher la tête pour signifier qu'il était d'accord pour l'accompagner quand un cri suivi d'un pesant silence se produit. Nywin jeta un regard vers ce perturbateur, gratta le sol puis se lança à sa poursuite quand il le vit s'enfuir... il l'aurait facilement rattrappé si ce gredin ne prenait pas des routes aussi étroites. Quand le chemin fut un peu plus dégagé, le centaure accéléra. La terre était meuble, très glissante. Il arrivait qu'il glisse tandis que l'autre semblait comme glisser sans peine sur le chemin.

- Arrêtez vous !

Il se pencha vers l'avant après avoir encore failli glisser... Il se rétablit de justesse. Cette fois, il diminua ses enjambées mais tenta de faire des pas de moins en moins allongés mais de plus en plus rapides. Alors qu'il allait le rattrapper, il fut déconcerté par l'attaque de Borgain. Il l'avait attaqué au flanc... Il se courba de douleur, puis se débattit et réussit à s'éloigner de son assailant. Il le toisa tout en raclant le sol nerveusement. Son intuition avait été bonne... mieux valait que Trame reste avec les villageois... enfin il espérait que le jeune homme ne l'avait pas suivi. Il hennit puis se précipita vers ce "gitan". Projetant ses sabots, il le projeta contre l'arbre par deux fois. Une fois adossé au mur et dépossédé de son arme, il le cogna contre la paroi en répétant:

- Pourquoi attaquer moi ? Rien fait...

Le centaure, interloqué, était en furie. Pourquoi s'en prendre à lui ? Il ne savait même pas ce qu'il avait fait d'ailleurs, il demanda:

- Toi, savoir des choses sur moi ? Dis moi.

Il le reposa au sol tout en gardant à présent sa vigilance braquée sur l'homme.

Attaques du centaure (400+ 40x 3)- 3 x (45+5) = (400+120) - 150 = = 370
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trame Hole
Ecrivain sentimental
Ecrivain sentimental
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 16/12/2009
Localisation : Dans un encrier

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 445 pièces d

MessageSujet: Re: Un amnésique en vadrouille (Nywin Trame)   Mer 13 Jan - 0:13

Nywin allait répondre quand soudain on entendit un "Il m'a volé vingt pièces d'or !" ainsi qu'une altercation, plus loin sur la place. Le centaure fusa comme une flèche, laissant Trame interloqué. Il renifla, et se retourna vers l'origine de la dispute, tout comme Bérangère et les deux autres compères. Ils purent seulement apercevoir l'hybride galopant derrière un homme, droit dans la forêt.

Joachim fronça les sourcils et s'approcha du gamin que l'homme avait accusé de voler. Ce dernier s'était assis sur la margelle de la fontaine, et pleurait à chaudes larmes.


- Eh bien, mon garçon, que s'est-il vraiment passé ?
- Le monsieur a dit que j'avais volé des sous, alors que c'est pas vrai ! Et de se moucher dans sa manche.
- Mon pauvre chou ! s'attendrit Bérangère. Jures-tu sur Dana et toutes les vertus que tu dis la vérité ?

Le jeune garçon hocha la tête, posa la main sur son coeur et cracha par terre.

- C'est étrange, tout de même, que cet homme l'est accusé pour rien, dit Trame, le chagrin chassé par le mystère de la situation.

Albert se caressait la barbe, songeur. Il ouvrit finalement la bouche :

- Et ce pauvre Nywin qui est parti à sa poursuite... Si ça se trouve, l'homme est un assassin !
- Par Dana, Albert ! Je parie qu'il est arrivé malheur ! s'écria l'écrivain.

Il s'en alla brusquement en direction du bois, et se mit à courir. Il traversa la lisière, l'apréhension lui nouant le ventre. Il marcha quelques temps à l'ombre des doux feuillages, l'odeur entêtante des pins endormant ses sens. Puis, il prit un embranchement, et aperçut des gouttes de sang sur le terreau brun du sentier. Affolé, il suivit les traces, jusqu'à un arbre, grand et massif, dont la base du tronc était écorgnée et rougeâtre. A coté dans l'herbe, Trame récupéra quelques crins qui avaient appartenu à la queue du centaure, et posa ses doigts sur une flaque de sang encore fraîche. Où était le corps ? C'en était trop, les larmes lui montèrent aux yeux et se déversèrent de façon torrentielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glauqueries.canalblog.com
Perséphone
Reine des damnés
Reine des damnés
avatar

Messages : 702
Date d'inscription : 29/11/2009
Localisation : 666 rue du Styx

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Inventaire:
Argent: 575 prières

MessageSujet: Re: Un amnésique en vadrouille (Nywin Trame)   Jeu 14 Jan - 1:07




Le centaure n'avait pas senti le poignard fondre sur lui, et il s'était plié en deux de douleur, mais il se remit du coup assez vite. Nywin, étonné par la puissance de l'attaque ( et l'attaque!) fixa son assaillant avec défi puis hennit bruyamment et férocement. Soudain, Charles Bargain se trouva propulsé avec une force phénoménale et si fit plaquer contre un arbre par l'hybride en furie. Le centaure lui lança des regards haineux de barbare idiot et violent, en le secouant frénétiquement (Charles se sentit satisfait d'être un démon et par conséquent un être coriace). Nywin semblait complètement ahuri par la situation et assaillit le démon gitan de questions maladroites. Quand celui-ci, passablement amoché, retrouva le sol palpable sous ses pieds, il épousseta ses vêtements puis se racla la gorge:

"Tu n'as donc vraiment aucun souvenirs à ce que je vois....Ma maîtresse est vraiment une reine de l'amnésie! C'est donc à moi que revient la charge de te mettre au parfum: avant ta perte de mémoire dans ce duel, tu étais l'émissaire du dieu du tonnerre, Thor. Celui-ci étant un concurrent de Perséphone, ma patronne à moi; elle a décidé de te séparer de ton protecteur en te faisant oublier ta soumission à lui.............Ah? Et moi, pourquoi je t'attaque? Eh bien, le sort d'oubli semble être en train de s'estomper, alors ma maîtresse à préféré se débarrasser définitivement de toi. Inutile de lutter, je suis plus puissant que toi, infâme hybride."

Le centaure figea, comme perdu parmi ce débordement d'informations. Il baissa ses points menaçants, décontenancé par la découverte de son passé, qui venait de lui être remémoré. C'est à ce moment-là que Charles Bargain décida de contre-attaquer. Avec une rapidité et une force extrême, il enchaina successivement trois coups de poignard au centaure. Cette fois encore, Nywin, n'eut pas le temps, ni de contrer l'attaque, ni de se défendre. L'hybride, ensanglanté, s'étendit lourdement sur le sol herbeux, sans connaissance et sans vie. Le gitan s'approcha du corps inerte et vérifia le succès de sa mission: Nywin Kinyam était bel et bien mort. Charles sourit et annonça mentalement à la déesse l'aboutissement de son travail de démon. Le message fut bien reçu, car presque instantanément, une petite fiole apparut à côté du cadavre du centaure. Charles se baissa pour l'attraper et constater son contenu. Il vit que Perséphone lui avait envoyé une goutte de son propre sang en récompense et pour le guérir. Le gitan avala le nectar divin, récupérant toutes ses forces, et voyant ses contusions et bosses disparaître. En phrase d'adieux un peu tardive, Charles Bargain lança:

"Ce n'était pas personnel, je suis juste un démon obéissant et pragmatique."

Puis, il se pencha une nouvelle fois sur le cadavre et lui arracha la bourse qui pendait autour de son cou. Avec un air connaisseur, il en jaugea le contenu: il n'y avait pas grand chose, malheureusement. Mais la plus grande joie d'une créature des Enfers n'est-elle pas de satisfaire sa maîtresse?


(305+ 5 x 4) - 4 (60 + 40)= 325 - 400 = -75 (Mort de Nywin Kinyam)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iletaitunefolie.forumzarbi.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un amnésique en vadrouille (Nywin Trame)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un amnésique en vadrouille (Nywin Trame)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hanako Hyûga, amnésique adoptée [chuunin-juunin]
» Gwendael, elfe amnésique.
» (m) david gandy # un mari amnésique
» Jack Frost l'amnésique [terminée]
» S.O.S Amnésique ~ Labo du Docteur Hoheinheim [Pv Mikami]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les contes de la Lune noire :: Les coulisses du forum :: Les archives des contes de la lune noire-
Sauter vers: